Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

13/09/2021

NOUVEAU PARRAINAGE REPUBLICAIN

        APPEL DE L'ASTI ROMANS  POUR    

         UN  PARRAINAGE   RÉPUBLICAIN 

      

     Les associations, comme celles de l'ASTI Romans, ne parviennent plus à dialoguer avec la préfecture à propos de situations de migrants qui deviennent de plus en plus catastrophiques et inhumaines...

IMAGE PAR REP.jpg 2.jpg

        C’est pourquoi l'ASTI Romans a décidé une action de parrainage républicain le                                                                                             samedi 20 novembre 2021                             à St Paul lès Romans (Salle des fêtes, en après-midi et soirée).

... et sollicite les citoyens et les élus pour s'engager dans cette action de parrainage républicain qui est une démarche collective et solidaire.

Pour en savoir plus Appel parrainage-citoyens-2021.pdf

28/06/2021

RASSEMBLEMENT LE 3 JUILLET

asti calligraphie.jpg

 

 

Dans la continuité de notre appel à mobilisation du 24 avril dernier à Valence  autour d'Aldiana et Kushtrim, couple originaire du Kosovo et Touria originaire du Maroc, 

 

        Samedi 3 juillet 2021 à 11h,

        place Porte Neuve à Valence

nous organisons à nouveau un rassemblement pour dénoncer l'absurdité des décisions prises à leur encontre par l'administration et exiger leur régularisation.

 

     SOYONS NOMBREUSES ET NOMBREUX    

à venir chanter pour eux

faites circuler  l'information  sans modération dans vos réseaux.

RENCONTRE JEUNESSE DES 12 ET 13 JUIN 2021

 Cette rencontre a eu lieu sur deux jours, à Montéléger

jeunes.jpg

 

Cette rencontre a permis aux jeunes de faire connaissance et de débuter leur projet radio dont l’idée est née lors des précédentes réunions de la Commission jeunesse et dans la continuité de la réalisation du court-métrage « Plongée dans le noir ».

              1. Interconnaissance et premiers échanges sur la radio

Elle a débuté par des petits jeux d’interconnaissance (binômes de points communs, avis de tempête) puis s’est poursuivie par un brainstorming en petits groupes « c’est quoi la radio pour moi ? ». Ce brainstorming a permis d’échanger sur les avantages de la radio (l’information, la découverte, la rencontre, l’universalité, l’accessibilité) mais également sur certains risques (l’incitation à la haine, les infox, les pubs). Il a également permis de lister les outils techniques nécessaire et la diversité des thématiques, des formats et des canaux de diffusion possibles.

Un échange avec Éric Baral, salarié de Radio Méga (radio associative à Valence au sein de laquelle l’ASTI de Valence programme une émission mensuelle), a ensuite permis d’approfondir ces diverses questions et

de souligner l’importance de la motivation collective dans ce projet mais aussi les contraintes à prendre en compte (l’éloignement des ASTI, la dimension nationale du projet etc.).

IMG_20210612_184734.jpg

             2. Les premiers pas dans le projet radio : les motivations, les idées de thématiques et de formats

Lors d’un second temps, les jeunes ont échangé en binômes sur leurs motivations dans ce projet. La restitution collective a permis d’identifier plusieurs motivations partagées au sein du groupe : la rencontre avec d’autres, l’expression et la communication de ses opinions, l’apprentissage, la création et l’organisation collective.

Puis, le dernier temps de la journée a donné lieu à une écoute collective de 3 extraits radio différents :

  • Un extrait de l’émission de l’ASTI de Valence « Ouvrons les frontières » (Radio Méga) donnant la parole à un jeune sur le choix d’une musique :

https://www.radio-mega.com/chroniques/384-ouvrons-les-fro...

  • Un extrait de l’émission du Gasprom/ASTI de Nantes avec un micro-trottoir lors d’une manifestation en hommage à Georges Floyd :

https://www.alternantesfm.net/emissions/welcome-11-lemiss...

  • Un extrait de l’émission de l’ASTI de Petit Quevilly (radio HDR) donnant la parole aux jeunes sur les discriminations à travers différents formats (interview, rap, quizz, débat avec un invité etc.) :

https://www.radiohdr.net/2018/07/12/luttons-contre-les-di...

Cette écoute s’est poursuivie par un échange en petits groupes pour commencer à définir le projet radio sur le fond et la forme. Sur le fond, plusieurs thématiques sont partagées par les jeunes, notamment l’immigration et la situation des personnes étrangères en France (les problèmes administratifs, le droit de vote), le racisme (les violences policières, la ségrégation), les inégalités femmes/hommes (inégalités au travail, les violences faites aux femmes, le sexisme, le harcèlement), l’environnement. Plusieurs idées de formats sont également mutualisées : les interviews (notamment d’associations, de collectifs), les témoignages de personnes concernées, la musique, le débat, la lecture de textes écrits par des personnalités.

                                                                       IMG_20210612_204545.jpg

             3. Projetons-nous + concrètement

Lors de ce 3ème et dernier temps, les jeunes se sont répartis en petits groupes pour imaginer concrètement le programme d’une émission de radio sur 3 thématiques partagées :

  • Emission sur l’immigration : à travers des témoignages, des débats et des interviews, l’émission imaginée reviendrait sur les conditions de vie et les différentes problématiques des personnes étrangères en France (les problèmes administratifs, le manque d’information, l’accès au logement, aux soins, à la formation, à l’emploi, la demande d’asile) et plus globalement sur la politique d’immigration et les médias qui jouent un rôle dans la perception de l’immigration par les citoyens en France. Elle parlerait également des causes et conséquences de l’immigration et de parcours individuels.

  • Emission sur les violences policières : à travers des interviews et des micros-trottoirs, l’émission imaginée porterait sur le sujet des pratiques policières, des contrôles au faciès (en fonction des origines supposées, de la couleur de peau, de l’habillement), du racisme et questionnerait les valeurs d’égalité et de justice.

  • Emission sur les inégalités femmes/hommes : par le biais de témoignages de personnes concernées, de micros-trottoirs, d’interviews de chercheur-euse-s, de collectifs, d’acteur-rice-s en lutte (femmes de l’hôtel Ibis à Paris par exemple), l’émission imaginée parlerait du rôle des stéréotypes (éducation, système éducatif, médias) dans la perpétuation des inégalités (au travail par exemple : paie et temps partiel). Elle reviendrait également sur la double discrimination vécue en tant que femmes et étrangères et des problèmes spécifiques que cela pose (accès au titre de séjour par exemple).

 

À venir :

Les prochaines étapes du projet radio sont :

  • la prise de contact avec des associations d’éducation populaire qui accompagnent dans la réalisation d’émissions radio (à Paris, Nantes, Petit Quevilly)

  • l’organisation d’une prochaine rencontre jeunesse les 8/9 octobre comprenant une formation à l’outil radio.

  • d’ici là, les jeunes décident de créer un groupe WhatsApp pour rester en contact.

 

La rencontre s’est terminée par un bilan dynamique : les jeunes se sont positionné-e-s dans l’espace afin de répondre “oui” ou “non” à ces 4 affirmations :

 

  • Je me sens concerné-e et /ou investi-e par les sujets choisis     IMG_20210612_184651.jpg

 

  • je me sens bien dans le groupe

 

  • J'ai aimé l'ambiance pendant cette rencontre     

 

  • J'aimerais pouvoir revenir la prochaine fois

 

 

     Globalement, les retours ont été très positifs.

 

04/06/2021

POUR LES LIBERTÉS, CONTRE LES IDEES D'EXTREME DROITE !

L'ASTI appelle à participer à la

MANIFESTATION du SAMEDI 12 JUIN

à 14h au CHAMP DE MARS

 

marche des libertes.jpg

Suite à l’appel paru dans Libération pour les libertés et contre les idées d’extrême droite, des syndicats, associations, collectifs, revues, partis politiques, responsables politiques et des personnalités du monde artistique et intellectuel appellent à une journée nationale de manifestations le 12 juin.

Depuis maintenant plusieurs mois nous constatons un climat politique et social alarmant. S’allier avec l’extrême droite ou reprendre ses idées ne constituent plus un interdit. Les propos et actes racistes et sexistes au travail et dans la vie se propagent. Les attaques contre les libertés et les droits sociaux s’accentuent gravement. Dans ce contexte politique, économique, social et sanitaire les injustices explosent et génèrent une forte misère sociale.

Plusieurs lois liberticides organisent une société autoritaire de surveillance et de contrôle qui empêcheraient d’informer sur des violences policières, déjà trop importantes. De plus, si certaines de ces lois stigmatisent une partie de la population en raison de sa religion, d’autres en ciblent en raison de leur activité militante. 

Comme les signataires de l’appel pour les libertés et contre les idées mortifères de l’extrême droite (https://www.appelpourleslibertes.com), nous ressentons toutes et tous l’urgence de construire une réponse forte et unitaire qui dessine l’alliance des libertés, du travail et d’un avenir durable. 

Face à ce climat de haine, raciste et attentatoire aux libertés individuelles et collectives, nous avons décidé collectivement d’organiser le samedi 12 juin une première grande journée nationale de manifestation et de mobilisations qui se déclinera localement. 
Cette journée fait partie des initiatives unitaires qui se multiplient. D’ores et déjà, nos organisations syndicales, politiques, associations, collectifs, signataires de l’appel, ont décidé de co-construire ce combat dans la durée.

Créer un événement pour les libertés et contre les idées d’extrême-droite

Les premiers signataires :

Syndicats : CGT, FSU, Union syndicale Solidaires, Syndicat des Avocats De France, Syndicat de la Magistrature, UNEF (Union nationale des Étudiants de France), UNL (Union nationale des Lycéens), Fidl, MNL (Mouvement national Lycéen), FSE (Fédération Syndicale Etudiante, l’Alternative, Confédération Paysanne, USP (Union Syndicale de la Psychiatrie).

Associations et collectifs : Attac, LDH, FCPE, Fondation Copernic, Oxfam, Alternatiba, Amis de la terre, Résilience commune, DAL, CNL (Confédération nationale du Logement), Emancipation collective, Rencontre des justices, Coexister, MRAP, CRAN, SOS Racisme, comité justice pour ibo QNQF (Quartiers nord, Quartiers forts Marseille) , observatoire contre l’extrême droite, Mrap, association ViSA, Femmes égalité, Collectif National pour les Droits des Femmes, Collectif féministe Les Rosies, Les effronté.e.s, JOC (Jeunesse Ouvrière Chrétienne) , AFPS,  Conseil démocratique Kurde France, FTCR, CRLDHT, UTAC, France Amérique Latine, 

Médias : Regards, L’Humanité, Politis, Contretemps, Le Media ; 

Organisations politiques : ENSEMBLE !, Génération.s, La France Insoumise, GDS, Nouveaux Démocrates, NPA, Parti de Gauche, Place Publique, les jeunes écologistes, MJCF (Mouvement des Jeunes Communistes), UEC, PEPS, Jeunes Génération.s, Rassemblement Communiste, UCL (Union Communiste Libertaire)

06/05/2021

10éme émision de radio "Ouvrons les frontières"

Radio MEGA diffusera vendredi soir à 18 heures, sur 99.2 FM la dixième émission  "Ouvrons les Frontières", mise en onde par l'ASTI Valence.

radio.jpgL'émission a été enregistrée et comporte deux parties:

1°) Un débat entre 4 jeunes travailleurs étrangers, titulaires ou non d'un titre de séjour.
2° ) Un reportage sur la manifestation de l'ASTI Valence du samedi 24 avril en protestation contre les réponses négatives de la préfecture à la demande de régularisation exceptionnelle introduite par Aldiana & Kushtrim, et par Touria.

L'émission est diffusée deux fois: chaque premier vendredi du mois à 18 H, et le dimanche qui suit à 17H. Toutes nos émissions sont ré-écoutables en podcast sur le site internet de radio MEGA.

27/04/2021

Manifestation de soutien

Manifestation de soutien à trois sans-papiers

 

Article du Dauphiné Libéré du 25 avril 2021

25 04 21 Manifestation de soutien à trois sans papiers.jpg

Un rassemblement organisé par l’Asti ce samedi matin place Porte-Neuve.  Photo Le DL /Olivier GIRERD

Nous expliquions dans notre édition du 24 avril la situation de trois personnes sans papiers soutenues par l'Asti (association de soutien à tous les immigrants), situation incompréhensible au vu des critères qu'ils affichent tous les trois : un retour très dangereux pour eux dans leur pays, un travail en CDI pour les trois, et une intégration facile grâce à l'apprentissage parfait du français, en plus un comportement sans le moindre reproche.

C'est la raison pour laquelle l'Asti organisait samedi matin une manifestation place Porte-Neuve en soutien à Aldiana et Kushtrim Murtezi, et Touria. Ces trois personnes avaient été aidées au préalable par des comités et des organismes qui louent en leur nom des logements pour les mettre à disposition des personnes dans le besoin de se loger. L'Asti avait fait appel à deux comédiens de la compagnie Toucour, Jean-Christophe et Fabienne pour illustrer le parcours inimaginable dans les dédales de l'administration, pour laquelle il manque toujours un papier, un document, entraînant souvent la résignation. Ces deux comédiens et trois figurants de l'Asti (dont Jean Marie Tampère un des coprésidents de l'association jouant le rôle du préfet !) avaient pris les rôles des trois personnes sans papiers.

Des situations ubuesques de sans-papiers

L'association ASTI dénonce les situations ubuesques de sans-papiers

 

 Article du Dauphiné Libéré du 24 avril 2021

"Ils sont demandeurs d'asile ou de cartes de séjour, travaillent en France depuis plusieurs années, mais sont sous le coup d'un obligation de quitter le territoire.24.04.21 DL A et K - Copie.jpg

Pour l'ASTI Valence (Association de Solidarité avec tous les Immigrés), ils illustrent "les absurdités des décisions prises par l'administration". Il y a d'abord ce couple de trentenaires, Kushtrim et Aldiana, arrivé du Kosovo en février 2015 pour échapper à un mariage arrangé. "Mon père m'avait promise au fils de l'un de ses camarades, après la guerre du Kosovo, explique-t-elle dans un français impeccable. Après mon refus, il m'a enfermée pendant deux mois et demi".

Alors, le jour des fiançailles, ils ont fui, "sans retour possible" précisent-ils, ni sécurité, car le père d'Aldiana ne pardonnera jamais. A leur arrivée à Valence, la préfecture de la Drôme a mis un an pour examiner leur demande d'asile et la rejeter. Après un passage à Crest et Aouste-sur-Sye, logé par des associations, le couple revient à Valence. Promesse d'embauche en poche pour chacun, ils font la demande pour une carte de séjour.

En février 2021, Aldiana obtient un récépissé de la préfecture avec autorisation de travail. Elle occupe depuis un poste en CDI. Kushtrim n'a pas cette chance. Sa promesse d'embauche dans la restauration n'est plus valable avec la crise sanitaire. Deux semaines plus tard, il revient avec la promesse d'un CDI à temps plein. Mais aucun récépissé ne lui est octroyé, synonyme d'une impossibilité de travailler.

Le 8 avril, nouvelle convocation préfectorale. Cette fois-ci, ils se voient remettre une obligation de quitter le territoire (OQTF), avec interdiction de revenir en France et assignation à domicile.

« Des situations absurdes, kafkaïennes »

Même sanction, même parcours du combattant pour Touria, 55 ans. Arrivée du Maroc en 2007 pour rejoindre son mari français, elle obtient un titre de séjour. Puis son compagnon est condamné à trois ans de prison. La préfecture de l'Ardèche lui demande de prouver qu'elle n'a pas rompu sa vie commune et qu'elle lui rend bien visite. Envoyées, les preuves n'auraient pas été reçues, elle reçoit donc sa première OQTF.

Après avoir déménagé, son dossier est transféré à la préfecture de la Drôme et les soucis persistent. Depuis, elle alterne les convocations, les refus de carte de séjour et les recours. Dernier épisode en date, une nouvelle OQTF alors que le tribunal administratif de Grenoble doit étudier son cas à la fin du mois de mai. Pourtant, depuis dix ans, elle travaille dans une entreprise de nettoyage et paye ses impôts en France.

"On me demande de rentrer au Maroc, mais je fais quoi là-bas ? Je n'ai pas de maison ! Mon fils et mes amis sont là" , explique-t-elle les larmes aux yeux.

« Ce sont deux situations absurdes, kafkaïennes, estime l'Asti Valence. Ce sont des gens sans histoire qui cochent toutes les cases : ils parlent français, ils travaillent, ils ont créé du lien. Ils ont leur place dans notre société et on bousille leur vie. C'est ridicule. »

Contactée par Le Dauphiné libéré sur ces deux situations, la préfecture de la Drôme répond que « les conditions n'étaient pas réunies pour l'octroi d'un titre de séjour et que les intéressés ont fait appel de cette décision auprès du tribunal administratif ».

De son côté, l'Asti organise une mobilisation à Valence ce samedi 24 avril à 11 heures, place Porte-Neuve."                                                                                                                      

05/11/2020

Suspension des activités de l'ASTI Valence

Suite au nouveau confinement lié au Covid

 

 

L'ASTI Valence annule toutes les réunions ainsi que ses permanences juridiques du samedi matin jusqu'à nouvel ordre.

 

Si besoin, vous pouvez joindre l'ASTIV:

                   -   par téléphone au 06 13 70 27 43

                   -   par mail à l'adresse suivante : astiv@laposte.net

22/09/2020

Accueil de la Marche des Solidarités

     SOYONS NOMBREUSES ET NOMBREUX

 LE 27 SEPTEMBRE 2020  !

   à 17H au Pont Mistral pour accueillir la Marche des Solidarités

ON MARCHE VERS L.tract drome 1.jpg

16/07/2020

Assemblée Générale de l'ASTI Valence

asti calligraphie.jpgmercredi 30 septembre 2020 à 18h30

            à LA MAISON DE LA VIE ASSOCIATIVE

    74, route de Montélier (ancien collège Bachelard)

                                 à Valence

          

    Un moment d’échange clôturera notre Assemblée Générale

 

               Attention ! Le port du masque est obligatoire

17/06/2020

A L'APPEL NATIONAL DE LA MARCHE DES SOLIDARITES

RASSEMBLEMENT AVEC LES SANS PAPIERS DE LA DROME

le 20 juin à 14h

Affiche 20 juin 2020-01-2.jpg

  POUR :

  • Une régularisation globale et pérenne de tous-tes les sans papiers.

  • Une fermeture définitive des Centres de Rétention Administrative

  • Un accès à des logements dignes pour tous-tes .

 

Durant la période de confinement qui, officiellement, n’est toujours pas terminée, les étrangers non-régularisés, dits « sans papiers, ont souffert le plus durement. Ils se sont retrouvés sans ressources, dans l’impossibilité de poursuivre leurs activités de subsistance – appelé encore « travail au noir » - dans le nettoyage, le bâtiment, la restauration, l’aide à la personne etc. Certains sont à la rue ou vont l’être à cause des dettes de loyer accumulées.

Ils ne peuvent bénéficier d’indemnités de chômage puisque, sans titre de séjour, ils n’ont pas d’existence légale.

Ils ont craint et craignent encore de se faire contrôler par la police, avec une amende à la clé (135€ !) ou, pire, un placement en Centre de Rétention Administrative (CRA), cluster idéal pour la propagation du covid19.

Le « monde d’après » pour eux aussi sera pire qu’avant , si rien ne change.

Nous voulons, eux comme nous, que ça change !

Le 30 mai, à Paris et dans de nombreuses grandes villes, LES SANS PAPIERS se sont exprimés dans la rue, malgré l’interdiction de manifester.

Le gouvernement a fait la sourde oreille.

La Marche des Solidarités invite à crier encore plus fort, partout en France.

Les associations, syndicats et partis drômois appellent à la SOLIDARITE .

Rendez-vous :

SAMEDI 20 JUIN 14 H 

FONTAiNE MONUMENTALE, VALENCE .

( boulevard Balancel, centre ville).

 

 

10/04/2020

Attaques au couteau à Romans-sur-Isère

Des associations réagissent aux propos de Mme Thoraval, maire de Romans.

 

Romans-sur-Isère a été frappé par une série d’attaques au couteau qui a fait deux morts et des blessés graves, commise par une personne réfugiée, d’origine soudanaise.

Comme tous, nous sommes consternés par ces faits et adressons nos plus sincères condoléances aux familles et amis des victimes.

Dans les interviews données aux médias, Mme le maire de Romans, après s’être associée à la douleur des victimes et de leurs proches, a, à demi-mot, mis en cause « des associations [qui] louent des appartements et placent des réfugiés dans ces appartements et nous ne sommes jamais au courant de qui est installé dans ces appartements. Il faut de la transparence".

Nous, membres des associations de solidarité œuvrant auprès des migrants dans les domaines du droit, de l’éducation, de l’hébergement, du logement, de la santé, dénonçons de tels propos qui font l’amalgame entre la personne responsable de ces actes condamnables et les réfugiés accueillis par la France, spécialement s’ils sont musulmans. C’est nier le travail de nos associations locales.

Un élu est garant de la sérénité dans sa ville, spécialement en cette période de confinement où les sensibilités sont exacerbées. Ce n’est pas contribuer à un débat calme ni rassurer la population que de désigner, à mots couverts, des boucs émissaires à une population qui, du point de vue de certains, ne demanderait que ça…

 

Nous nous tenons à la disposition de Madame le maire de Romans pour évoquer sereinement et lorsque la situation sanitaire sera apaisée, la question de l’accueil des étrangers, et en particulier des réfugiés, dans notre région.

 

Signataires :

PLAIRE - Accueil dans la Plaine de Romans et Insertion des Réfugié(e)s,

AIR - Accueil Interculturel en Royans,

AEL - Association d’entraide au logement-Romans,

ASTI Romans, ASTI Annonay, ASTI Valence,

CCFD-Terre Solidaire,

Le Réseau 26,

MRAP Valence,

Secours catholique - Romans

Secours Populaire Français Romans - Bourg de Péage,

Solidarité et Langages.

Emmaüs

17/03/2020

Suspension des activités de l'ASTI Valence

Suite aux annonces relatives à l'épidémie de COVID-19

th.jpg

L'ASTI Valence annule :

La réunion du samedi 21 mars sur les EGM ,

L'Assemblée Générale de l'association prévue le 25 mars

Ainsi que la soirée du 3 avril sur la situation en Afrique de l'Ouest et notamment sur la Guinée

.... et d'une manière plus générale les permanences juridiques des samedis matins jusqu'à nouvel ordre

02/03/2020

CONCERT Ô FEMMES

     L'ASTI Valence et ALDA vous invite le 8 Mars à 15h

au programme Gwenaëlle du groupe EVASION

et un spectacle "Ô Femmes" par la chorale Grain D'Phonieaffiche Graind'phonie 8mars 2020(1).jpg

Assemblée Générale de l'ASTI Valence

Le Conseil d'Administration de l'ASTI Valence vous invite à son Assemblée Générale :

 

asti calligraphie.jpg

      le mercredi 25 MARS 2020 à 18h30

                      à LA MAISON DE LA VIE ASSOCIATIVE

     74, route de Montélier (ancien collège Bachelard) à Valence

            Un moment d’échange clôturera notre Assemblée Générale.

13/01/2020

MINEURS ISOLES : LE GRAND DENI

Défi de Solidarité, mardi 23h20 sur France 2

20190414_120852 - Copie (2).jpg

"Plus qu'un film sur les migrants, Défi de solidarité est un film sur les enfants. Certains, dont les droits sont bafoués par l'Etat, attendent parfois très longtemps avant d'être reconnus comme mineurs. Une incroyable chaîne humaine tente de pallier ces dysfonctionnements"

Télérama du 8/01/2020

20/12/2019

L'association briançonnaise "Tous Migrants" primée par la CNCDH

La mention spéciale du « Prix des Droits de l’Homme" de la Commission nationale consultative des Droits de l’homme (CNCDH) a été remis ce 10 décembre à "Tous Migrants"

 

cncdh prix.jpg

Fondé par des citoyens indignés par le drame qui se joue à leur porte, à la frontière franco-italienne, le Mouvement citoyen "Tous Migrants" vise à porter secours aux personnes en danger dans cette région alpine, afin de permettre l’accueil inconditionnel auxquelles elles ont le droit. Le mouvement mène également des actions de sensibilisation, notamment dans le Briançonnais, autour du concept de fraternité. La cérémonie de remise des "Prix des Droits de l'Homme"  de la CNCDH notamment à l'association "Tous Migrants" a eu lieu mardi 10 décembre 2019 à Paris en présence de Madame Nicole Belloubet, garde des Sceaux et ministre de la Justice.

19/12/2019

Le 12 décembre, soirée à la Comédie de Valence

                 "LES HAUTS PLATEAUX" de Mathurin Bolze

Teasers_Les-hauts-plateaux.png

10 jeunes migrants ont pu assister à ce spectacle de cirque à la Comédie de Valence. Ils ont pu bénéficier d'une petite introduction avant la représentation et d'une rencontre avec deux comédiens ensuite. Ce fut une expérience intéressante qu'ils ont beaucoup appréciée.

21/11/2019

20 novembre 2019, la Convention Internationale des Droits de l'Enfant a 30 ans

Rassemblement à l'appel de l'ASTI Valence

pour rappeler à l'Etat ses   obligations.  

IMG_20191120_180118.jpg En effet, la convention signée par la France en 1990 l'oblige à établir un cadre protecteur pour tous les enfants. Elle l'engage à donner à tous les enfants sur son territoire :

  • Le droit de pouvoir dormir au chaud
  • Le droit de pouvoir manger à sa faim
  • Le droit d'étudier et d'apprendre un métier
  • Le droit de pouvoir travailler légalement, une fois devenus majeurs

Traiter des enfants dignement, c'est forger des citoyens adultes, responsables, fraternels au-delà des différences de peau et de culture. Nous avons tou.te.s à y gagner ! 

IMG_20191120_180747.jpg        IMG_20191120_182041.jpg

 

29/04/2019

La comédienne Violaine Schwartz invitée de "L'oiseau siffleur"

Le mercredi 5 juin à 19h, Violaine Schwartz rencontrera le public autour de son livre témoignage : "Papiers"  paru chez P.O.L. ce mois-ci à la libraire de "L’Oiseau siffleur" à Valence

papiers violaine schwartz.jpg       Violaine Schwartz a recueilli la parole de plusieurs demandeurs d’asile, à  l’origine pour une commande du Centre dramatique national de Besançon. Elle a rencontré des hommes et des femmes, jeunes et moins jeunes, tous réunis   par le même destin : l’obligation de fuir, de quitter le pays natal, Afghanistan, Mauritanie, Kosovo, Éthiopie, Arménie, Azerbaïdjan ou Irak. Elle avait un dictaphone. Parfois un interprète à ses côtés.

On lui a confié des photocopies de récits de vie, des articles de journaux, des photocopies de minutes d’entretien de l’OFFPRA, des lettres administratives, des décisions de rejets, des circulaires du ministère de l’Intérieur... Elle a rencontré une avocate, assisté à des audiences à la Cour Nationale du droit d’Asile (CNDA) et au Tribunal Administratif de Besançon. Elle s’est fixé une contrainte : "écrire à partir des mots entendus, et seulement à partir des mots entendus. »

Permanences juridiques de l'ASTI Romans

     ATTENTION ! Modification des dates de permanences juridiques de l'ASTIR pour le mois de mai 2019 !

                                                            

logo asti romans.jpg

Les permanences auront lieu les mercredis 8 et 22 mai, à partir de 18h, à la maison de quartier St Nicolas.    

Pas d'autre date prévue en mai

Manifestation du 1er mai à Valence

            L'ASTIV y participera avec plusieurs banderoles

 

Le rendez-vous est fixé mercredi 1er mai à 10h sur la place de la gare de Valence

Cette manifestation sera convergente entre les syndicats et les Gilets Jaunes même si les deux cortèges ne seront pas mélés.

 

27/03/2019

Où sont mes racines ?

                                  Un groupe de parole à Valence

Appelé « Où sont mes racines ? », il se déroule une fois par mois au Point Relais Oxygène (Centre de Santé Jeunes) de Valence. 13-15 place Latour Maubourg

Ce groupe s'adresse à des jeunes en exil, « en mal de leurs racines ».

Flyer Où sont mes racines (2)-1.jpg Autour du partage d’un repas, entre 12h et 14h


Mercredi 13 mars, Mercredi 10 avril, Mercredi 15 mai, Mercredi 05 juin, Mercredi 03 juillet


MODALITES D’INSCRIPTION :


Sur appel d’un adulte (professionnel ou bénévole) ou du jeune directement, qui contacte une des 2 psychologues co-animatrices :


Fabienne MOULON au 04 75 42 05 54 (répondeur du Point Relais Oxygène)

Maryse BOYER  : m.boyer@anef-vallee-du-rhone.org

Cliquer : En savoir plus

 

 

23/10/2018

Fermeture des Restos du Coeur de Montélimar

im.jpg

 Les Restos du Coeur de Montélimar seront fermés du 31/10 au 27/11. Or, pour beaucoup de familles, ils sont le seul moyen de manger "à leur faim"


L'ASTI Montélimar essaie de prendre le relais en organisant des distributions de nourriture au cours de ces 3 semaines 1/2 de fermeture:

*Récupère d'ores et déjà les produits frais à Leclerc Montélimar.

*Lance, dès aujourd'hui, un appel aux dons pour les autres denrées alimentaires non périssables (conserves, pâtes, riz, huile... ) et produits d'hygiène (couches bébé (les enfants concernés ont environ 1 an), serviettes hygiéniques, gel douche, dentifrice...).

Vous pouvez déposer vos dons à 2 endroits à Montélimar:
chez Aziz (sur l'avenue d'Espoulette) - 06.82.14.07.19
chez Doriane (quartier du Bouquet) - 06.82.98.14.64.
Nous vous remercions d'appeler avant pour qu'on puisse vous donner  l'adresse exacte et s'assurer de notre présence.

N'hésitez pas à en parler autour de vous !


Journée de la solidarité à Montélimar

L'ASTI Montélimar, en partenariat avec Weïty et Montélimar Jeunesse et Culture, organise la JOURNEE DE LA SOLIDARITE  *samedi 10 novembre*


 Journée Solidarité.jpg

 

 

Au programme :

- des stages tout l'après-midi,

- 19h un apéro-démo de danses africaines

- 20h un délicieux repas suivi d'une soirée animée par les artistes.

 

 

 


"N'oubliez pas de réserver les stages et les repas: le nombre de places est limité!
réservation des repas: Doriane - 06.82.9814.64 - mongedoriane@yahoo.fr)

N'hésitez pas à venir en famille à cette journée placée sous le signe du partage."

22/10/2018

Les ETATS GÉNÉRAUX DES MIGRATIONS...

« L’humanité de demain se construit avec l’accueil aujourd’hui »

Présentation

"Les États Généraux des Migrations sont un processus dans lequel sont impliqués des centaines de collectifs et d’associations locales ou nationales présentes sur le terrain aux côtés des personnes étrangères. Partout en France, ces acteurs se concertent et organisent des événements publics pour dénoncer la politique actuelle et être force de proposition afin d’obtenir un changement radical de la politique migratoire."

Consulter le site qui donnent une foule d'information sur les EGM :

1/Le compte rendu de la réunion nationale du 13 octobre

2/Le compte rendu des rencontres européennes de LESBOS du 6 octobre

3/Une série de vidéo pour illustrer les différentes parties du manifeste des assemblées locales

4/Les pétitions de solidarité pour les 7 de Briançon et le maire de Riace

5/L'agenda des évènements à venir

6/ Les articles de presse

et ...........

 

A lire : Ouvrons Les Frontières n°93 de la FASTI

OLF n° 93, bonne lecture

OLF-93.jpg

09/02/2017

Ces clips sont à connaître... Prenez le temps ...

hqdefault.jpg 41Uv9k0fTIL._PJautoripRedesignedBadge,TopRight,0,-35_OU11__.jpg

 

De l'espoir, de l'énergie, de l'humanité, de l'émotion...

 

 

 

https://www.youtube.com/watch?v=-MeX_TWrfDM

 https://www.youtube.com/watch?v=bV8fqN-ZNdM

https://www.youtube.com/watch?v=8oTh-WTVgCU

https://www.youtube.com/watch?v=f3SDCmyhFrc

 https://www.youtube.com/watch?v=kvmcuzkBcyI

03/05/2016

A lire : le bulletin du moi de mai de l'ASTI du Bassin d'Annonay

FEMlogo asti annonay.jpgINISTE – ANTIRACISTE – ANTIHOMOPHOBE – ANTICOLONALISTE – ANTICAPITALISTE ÉGALITÉDESDROITSPOURTOU-TE-S /LIBERTÉDECIRCULATIONETLIBERTÉD’INSTALLATION
sur facebook : ASTI Annonay contact : asti07.annonay@hotmail.fr

12 pages et beaucoup d'articles : infos locales, nationales, internationales...

05/05/2015

Soirée documentaire - échanges à Annonay

"Les Amoureux au ban public" de Nicolas Ferran
Mardi 26 mai à 20 h 30 au Cinémolette (salle la Passerelle, St Julien Molin Molette)

La projection du documentaire sera suivie d'un échange avec des militant-e-s des Amoureux au ban public de Lyon.

logo asti annonay.jpgParticipation libre.
Soirée co-organisée par l'ASTI Bassin d'Annonay, le Cinémolette et Les Amoureux au ban public de Lyon.

"Au nom de la lutte contre les « mariages blancs » et de la « maîtrise » de l’immigration familiale, les couples franco-étrangers subissent depuis plusieurs années le durcissement continu des politiques d’immigration. Avec intensité et émotion, treize couples décrivent dans ce film un parcours du combattant pour se marier en France, faire reconnaître un mariage célébré à l’étranger, obtenir un visa pour la France ou bénéficier d’un titre de séjour. Peur ou vécu de l’expulsion, révolte de devoir vivre cachés ou séparés, traumatisme des arrestations à domicile, opacité et arbitraire de certaines administrations, contrôle répétitif de leurs sentiments, dévoilement de leur intimité, difficulté d’obtenir le respect de leurs droits…"