Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

26/06/2019

Le 21 juin : journée mondiale des RéfugiéEs

Nous étions au col de l'Echelle ce 21 juin IMG_2249-1.JPGet nous avons une pensée pour ceux et celles qui ont franchi cet espace....

21/06/2019

Livraison de bateaux aux garde-côtes libyens

migreurop - Copie.jpeg

 

 

 

                                    

Guerre aux migrant.e.s :

La justice française entérine la coopération de la France avec le gouvernement libyen

 

A l'heure où la Libye est à nouveau en proie à la guerre civile, la France n'a pas hésité à annoncer la livraison de six bateaux pour lutter opportunément contre l'immigration "dite clandestine". Le tribunal administratif de Paris, saisi par plusieurs associations dont Migreurop1, n'y trouve rien à redire.

Une fois de plus2, des juges s'abritent derrière le fait que l'acte de cession relève de la conduite des relations internationales de la France pour se déclarer incompétents à opérer un contrôle de légalité3.

En livrant ces bateaux aux garde-côtes libyens, la responsabilité française est d'autant plus importante que la plupart des personnes interceptées en mer Méditerranée ont subi des exactions par lesdits garde-côtes4. La France se rend ainsi complice des violations des droits humains commis en Libye à l'encontre des exilé.e.s en donnant à ce pays des moyens logistiques supplémentaires pour lutter contre les migrations. Or, le gouvernement français ne peut ignorer la situation qui prévaut en Libye et les conséquences qu'aurait cette livraison sur la vie et la sécurité des personnes.

Tout comme les autres États européens, la France endosse ici la politique sécuritaire et répressive menée par l'Union européenne depuis 25 ans, et sous-traite à des pays dits tiers l'exercice des pires violences étatiques à l'encontre des personnes exerçant leur droit à émigrer.

Pour que cesse cette guerre aux migrant.e.s, nos organisations envisagent de se pourvoir en cassation devant le Conseil d'État.

 

Paris, le 14 mai 2019

 

 

1« L'Etat français livre des bateaux à la Libye : des ONG saisissent la justice ! » : Communiqué de presse conjoint : http://www.migreurop.org/article2913.html

2Voir par exemple : Conseil d'Etat, 30 décembre 2003, Comité contre la guerre en Irak, n°255904

3Tribunal administratif de Paris, Ordonnance du 10 mai 2019, n°1908601/9

4« Libye : les politiques déplorables de l'UE », Amnesty International, 12 novembre 2018

23/05/2019

Nous avons failli y croire

MNA.jpgNous qui connaissions la situation difficile des enfants placés par l’Assistance publique, pardon aujourd’hui il faut dire l’ASE (Aide Sociale à l’enfance gérée par les départements, prononcez azeu) nous nous sommes presque réjouis de la nomination d’un ministre (enfin d’un secrétaire d’État) Adrien Taquet qui tenterait d’unifier le n’importe quoi de cette politique auprès des jeunes.

Le 25 janvier 2019 « pour tous les militants de la protection de l'enfance, cette nomination est une victoire » nous disait Lyes Louffok1, membre du Conseil national de la protection de l'enfance.

Mais le jour où la proposition de loi visant à renforcer l’accompagnement des jeunes majeurs vulnérables vers l’autonomie, arrive devant l’assemblée, Adrien Taquet et Brigitte Bourguignon (co-auteurs de cette loi) proposent un amendement à l’article 1, au nom du gouvernement, qui est voté comme un seul homme par les députés En marche le 7 mai 2019.

L’article 1 de la loi prévoyait d’obliger les départements à prendre en charge les enfants placés à l’aide sociale à l’enfance, jusqu’à leurs 21 ans, par le biais d’un contrat jeune majeur pour éviter toutes « sorties sèches » du dispositif de protection le jour de leur dix-huitième anniversaire. Ce n’est plus le cas puisque l’article premier du texte a été réécrit dans son intégralité.

Les député∙e∙s ont préféré proposer un nouveau contrat d’accès à l’autonomie facultatif, et surtout, ils excluent une très grande partie de jeunes en exigeant au moins 18 mois de prise en charge avant le dix-huitième anniversaire. Les premiers visés seront les jeunes étrangers pris en charge après leurs 16 ans.

Et voilà la pirouette, Macron et son gouvernement s’en prennent encore une fois aux jeunes étrangers qui demandent la protection de la France, ceux que l’administration appelle les MNA (Mineurs Non Accompagnés). Il y avait déjà ceux que l’ASE refusait de prendre en charge sous prétexte de tests osseux falacieux, et maintenant ceux qui ont été accueillis ne seront aidés que jusqu’au jour de leur 18 ans.

« Oui c’est vrai ce sont des étrangers », nous dit-on

mais ce sont des enfants, des enfants …

Le gouvernement a choisi : pas d’aide pour eux.

"Colère, rage, écœurement, sentiment de trahison…  Les mots ne seront jamais assez forts pour décrire ce que nous avons vécu lors du vote d’une proposition de loi que nous avions pourtant soutenue », témoigne Lyés Louffok.

Que dire d’autres : je suis désolé pour tous les Faly, Plaveen, Idriss, Dokka ou Nicolae que nos associations tarnaises et nationales accompagnent, mais promis, juré, nous continuerons à être présents pour que la France applique ses engagements pour les Droits des humains, les Droits des enfants ….et puis nous suivons cette loi sur l’accompagnement des jeunes majeurs vulnérables vers l’autonomie qui va passer au Sénat.

 Eric Vergniol, le 21 mai 2019

https://www.lacimade.org/jeunes-majeurs-vulnerables-proposition-loi-videe-substance/

1Lyès Louffok, ancien enfant placé est l’auteur du livre : Dans l’enfer des foyers chez Flammarion, et a participé, entre autres, à l’émission « Enfants placés : les sacrifiés de la République » le 16 janvier 2019

28/03/2019

Communiqué de presse Roya citoyenne du 25/3/19 : « 7 gardes à vue : STOP A L’INTIMIDATION, A LA REPRESSION ET A L’ARBITRAIRE »

Mercredi 13 mars 2019 à l’aube, sept personnes, dont 3 membres du Conseil d’administration de l’association Roya citoyenne, sont interpellées dans un déploiement inouï de forces de police armées, pour certains devant des enfants en bas âge affolés...

Plus de 30 heures de garde à vue pour « aide à l’entrée et au séjour irrégulier », des interrogatoires sans fin révélant des placements sur écoutes de plusieurs d’entre eux depuis bientôt un an, des perquisitions accompagnées de chiens, avec saisies des ordinateurs de la trésorière et de la chargée de communication, ainsi que de son téléphone portable, de pièces comptables, manifestement à la recherche d’une incrimination pour « bande organisée » pour, in fine, des libérations sans suite… L’enquête se poursuit néanmoins ! De toute évidence, les pouvoirs publics visent à rendre impossible le fonctionnement de l’association.

Alors que :

– depuis près de trois ans, Roya citoyenne dénonce avec force la carence de l’Etat dans la prise en charge effective des mineurs et des demandeurs d’asile, à la frontière franco-italienne comme dans la vallée.

-......

Lire la suite
 

12/02/2019

Des infos de l'ASTI Romans

MOBILISATION POUR LA FAMILLE REFASSI

"Environ 8O personnes se sont retrouvés ce 6 février devant la préfecture pour soutenir la famille REFASSI , menacée d’expulsion et après rejet du recours au T.A puis de l’appel en Cour d’Appel Administrative. Fin novembre nous avions été environ 180 à nous rassembler pour la famille Refassi et la famille Rabhi. … Le préfet doit prendre sa décision très vite… … Nous attendons donc…Nous devons rester vigilants et réactifs !...."

 JOURNEE DU 15 MARS

Une invitation à se rassembler à Montgenèvre, pour une maraude, le 15 mars à 18h a été lancée. Des informations suivront ! Certains d’entre nous envisagent d’y aller bien sûr. A suivre

JOURNEE DU 16 MARS

Ce jour-là c’est la journée mondiale contre le racisme, et la journée de lutte contre les violences policières qui sera célébrée. La CISEM (coordination iséroise de solidarité avec les étrangers migrants) nous propose de nous joindre à elle pour un rassemblement....A suivre

COTISATIONS ET RESCRIT FISCAL

L’année civile étant commencé, un certain nombre de personnes (merci à elles !) ont pensé à régler leur cotisation à l’ASTIR… Merci à elles et aux personnes qui suivront !

Nous vous rappelons que pour la première fois nous allons vous envoyer une attestation fiscale, puisque nous avons obtenu le rescrit fiscal !

Le Flyer pour rens et adhésion

 QUELQUES DATES A RETENIR

  • Prochaine permanence : mercredi 20 février à 18h – Maison de quartier St Nicolas à Romans

  • Prochaine réunion : jeudi 21 février à 20 h – Maison de quartier St Nicolas à Romans

  • Assemblée générale de l’ASTIR – Vendredi 17 mai – Maison de quartier St Nicolas à Romans

28/01/2019

Suite aux attaques de Benjamin Griveaux, porte parole du gouvernement, contre la FASTI

Lettre ouverte à Benjamin GRIVEAUX, Porte-parole du Gouvernement

"Vous avez repris à votre compte les attaques dont notre association fait l’objet depuis plusieurs mois. Les propos que vous avez récemment tenus dans l’émission « Le Grand Rendez-vous » d’Europe 1.....cette attaque a depuis été largement désavouée, avec la décision de la Mairie de Paris de rétablir le vote de notre subvention....... la FASTI a été soutenue...... La Tribune « Nous sommes solidaires de la FASTI » a été signée par 69 associations, 15 élu-e-s, 7 partis politiques, 4 syndicats et 112 signatures individuelles (dont de nombreux-ses chercheur-euse-s et militant-e-s associatif-ve-s).............

Comment pouvez-vous affirmer Monsieur le Secrétaire d’État que la FASTI contrevient aux valeurs de la République quand elle fait consacrer par le Conseil constitutionnel, avec d’autres associations, la fraternité comme principe fondamental ?

Comment pouvez-vous affirmer, Monsieur le Secrétaire d’État, que la FASTI contrevient aux valeurs de la République, quand elle lutte au quotidien pour l’égalité, la liberté, la solidarité et contre les politiques qui les malmènent ?...."

Lire la suite de la lettre émise par le bureau fédéral de la FASTI

19/12/2018

Mineurs isolés étrangers : L’accès au séjour et à la demande d’asile

Information donnée par France terre d'asile
L’Essentiel n°4 - Décembre 2018

Il n’existe pas de statut juridique propre aux mineurs isolés étrangers. Ces derniers se trouvent donc à un croisement, relevant à la fois du droit des étrangers et, au titre de l’enfance en danger, du dispositif de protection de l’enfance, qui ne pose aucune condition de nationalité. Cette dualité imprègne l’ensemble des enjeux liés à la problématique des mineurs isolés.

Cette brochure s'adresse à toute personne s'intéressant à la question des mineurs isolés étrangers, et plus particulièrement à leur accompagnement administratif et juridique. L'objectif visé ici est de fournir un éclairage sur les différents enjeux de cet accompagnement en France.

Télécharger la publication http://www.france-terre-asile.org/images/stories/publicat...

12/08/2018

130 CitoyenNEs et groupes s'opposeront aux expulsion : les préfets du Limousin sont prévenus .

Lire l'article

Numériser.jpg

09/07/2018

Marche sur Hendaye

L'affichewebaffiche marchefr.jpeg

31/05/2018

EGM : Manifeste des Assemblées Locales du 27 mai 2018

Manifeste des Assemblées Locales réunies pour la 1ère session plénière des États Généraux des Migrations

Socle commun pour une politique migratoire respectueuse des droits fondamentaux et de la dignité des personnes

A lire en 7 points :

-Considérant...

-Un accueil digne des nouveaux arrivants...

-Un respect du droit d'asile, qui ne doit plus être le prétexte à une logique de tri...

-Vers une égalité des droits entre Français.e.s et Etranger.ère.s sur le territoire...

- Une reconnaissance des initiatives citoyennes dans l'accueil et le soutien aux personnes étrangères...

-Modification des règles concernant l'accès au territoire français et des politiques européennes et internationales...

Conditions de réalisation et de mise en oeuvre d'une telle politique alternative...

 A noter :

Une conférence de presse se tiendra le 27 juin à 17h  à la maison des Sociétés, 4 rue saint Jean à Valence, salle 22.

-Rappel et bilan des EGM sur la Drôme.

-Info sur la réunion plénière des EGM à Montreuil et présentation du Manifeste.

-Seront invités toute la presse, mais aussi chaque collectif/ association  ayant participé aux EGM sur la Drôme.

"Cela fait maintenant plus de 6 mois que nous sommes des dizaines de milliers à démontrer qu'une autre politique de l'accueil , conforme aux droits humains, est urgente et indispensable face à un gouvernement qui reste sourd et menaçant. Nous restons mobilisés plus que jamais pour résister et combattre les discours et les actes xénophobes indignes de nos valeurs humaines."

09/05/2018

LA MARCHE CITOYENNE Vintimille - Calais fera une halte à Valence mardi 22 mai, nous les acceuillerons .......

Cette marche a pour but de rendre visible et de faire entendre une demande citoyenne de:

- Promouvoir l'accueil des réfugiés.
- S'élever contre le blocage des migrants aux frontières
- De protester contre le délit de solidarité.

La marche est organisée par L'Auberge des Migrants et reliera la vallée de la Roya et Vintimille (Italie), à Calais etDouvres (Angleterre) du 1^er mai au 7 juillet 2018. L'Auberge des Migrants en est le maître d'oeuvre, tant d'un point de vue logistique qu'idéologique.La Marche, regroupant de 30 à 50 marcheurs, passera à Valence le mardi 22 mai en provenance de Montélimar.Elle repartira le lendemain 23 mai en direction de St Vallier.

Parcours à Valence mardi 22 mai : La Marche arrivera côté Ardèche, à Guilherand-Granges. Elle travesera le Pont Mistral. Nous formerons un cortège qui accompagnera la Marche dans les rues de Valence, jusqu'à la place Porte Neuve, puis jusqu'à Valensoles

Organisation du cortège d'accompagnanTEs :

Ce cortège se formera dés 16h au champ de mars

Il ira accueillir la Marche sur la promenade des Brandons – bd Ch. De Gaulle à Guilherand.

Puis nous défilerons, derrière les marcheurs, jusqu'à la place Porte Neuve où nous ferons une courte prise de parole d'accueil.

De là nous emprunterons l’avenue Victor Hugo puis la rue Lesage d'où nous rejoindrons le foyer "La Farandole" dans le quartier de Valensoles.

Les Batucadeuses de la Marche Mondiale des Femmes 26/07 ira à la rencontre des Marcheurs à partir de Valensoles

Rendez-vous horaires:

- 16h au Champ de Mars de Valence (statue) d'où nous gagnerons Guilherand par les trottoirs.

- 16h30 au jeu de boules promenade des Brandons – bd Ch. de Gaulle à Guilherand. Accueil physique de la Marche.

- 17h place Porte Neuve Valence (statue du petit Bonaparte) avec une  prise de parole.

- Marche dans valence jusqu'au foyer " La farandole" à Valensoles

- Repas au foyer prévu à 19h : tiré du sac pour les accompagnanTEs , pour les marcheurs concocté par les habitant-e-s du quartier.

Tous les citoyen-ennes qui se sentent solidaires de la cause des migrant.e.s sont les bien venu-e-s. Il est demandé aux partis politiques de ne pas apparaître en tant que tels.

L'apéro et le repas seront animés par le duo musical "Mambouss"

Les marcheurs seront hébergés chez les militants.

Le lendemain mercredi 23 : Un petit déjeuner collectif sera offert à la MPT La farandole à Valensolles à partir de 7h30 et les marcheurs se rendront à la gare pour prendre le train.

Le dossier de la Marche :Tout sur la marche : Itinéraire, organisation....

Dossier de présentation - La Marche Citoyenne.jpg

08/05/2018

Col de l’Échelle : impunité d’un côté, tabassage de l’autre. Jusqu’où iront-ils pour décourager la solidarité ?

Communiqué de la FASTI publié le 26 avril 2018

Alors que des citoyen·ne·s, associations et collectifs locaux se mobilisent depuis de longs mois pour organiser l’accueil de personnes exilées sur leur territoire face aux pratiques irrégulières des forces de l’ordre, les évènements de ce week-end à Briançon montrent bien que le délit de solidarité a encore de beaux jours devant lui...Lire la suite

A retenir : Manifestation à GAP le 31 mai 2018 

La Marche citoyenne Vintimille / Calais ...Des infos

Le dossier de presse

Le Flyer

 

Flyer-Marche-1.jpgFlyer-Marche-2.jpg

25/04/2018

Appel urgent contre les milices fascistes agissant contre les migrantEs

Vous avez vu la milice anti-réfugié·es, avec ses hélicoptères et ses pancartes  géantes « NO WAY » dans les Hautes-Alpes, ce week-end ? Le projet des membres de  l'association d'extrême droite Génération Identitaire était de "dresser un  barrage pour empêcher les personnes en demande d’asile d’arriver en France."

L' association n’en est pas à son coup d’essai. Le bateau pour « repousser les  migrant·es » en Méditerranée ? C’était elle. Les « murs » devant les centres  d’hébergement d’urgence ? Toujours elle. Alors que les personnes qui portent  secours aux exilé·es risquent des peines de prison pour « délit de solidarité »,  les membres de Génération Identitaire agissent sans être inquiété·es par les  autorités françaises depuis 2012.
Je demande leur dissolution
 Pourtant, la loi est claire : toute association doit être dissoute si elle  incite à la haine envers un groupe de personnes à raison de leur  non-appartenance à une nation. Cette décision doit simplement être prise en  conseil des ministres.

 

01/04/2018

Protestation citoyenne nationale samedi 14 avril à VALENCE à 14h

manif lyon 2.jpgEn partenariat, l’ASTI Romans et l’ASTI Valence vous proposent de participer à la protestation citoyenne lancée dans de nombreuses villes françaises contre le projet de loi réformant le Code d’Entrée et de Séjour des Étrangers et du Droit d’Asile ( CESEDA ).

 Nous vous donnons rendez-vous place porte neuve à Valence

SAMEDI 14 AVRIL À 14H et non le 7 comme prévu

Avec possibilité de faire une chaîne humaine

Nous vous invitons à venir vêtu.e.s de noir avec un foulard ou autre accessoire de couleur vive.

 Nous vous proposons aussi de porter en dossard l’un des messages ci-dessous :

 NON AU DÉLIT DE SOLIDARITÉ

DROIT AU TRAVAIL

APPLICATION DE LA DÉCLARATION UNIVERSELLE DES DROITS HUMAINS

OUVRONS LES FRONTIÈRES

LIBERTE DE CIRCULATION

ÉGALITE DES DROITS

COMMUNIQUE DE PRESSE DE L'ASTI VALENCE du 6 avril 2108.

Afin de manifester notre opposition au projet de loi "Asile – Immigration" en discussion à l'Assemblée Nationale, les ASTI Valence, Romans et Solidarités & Langages ont déposé une demande de rassemblement et de manifestation à la préfecture de la Drôme. Cette manifestation devait se dérouler le samedi 7 avril à 14h, place Porte Neuve à Valence.

Les services de police de la préfecture ont fortement insisté, presque exigé que nous acceptions de reporter cette manifestation au samedi suivant, arguant qu'il y avait trop de manifestations ce jour-là, notamment celle des "Motards en colère".

Craignant que tout l'espace sonore et visuel ne soit accaparé par la manifestation des motards, nous avons convenu du report au 14 de notre manifestation pacifique.

Mais nous avons appris, un peu plus tard, la tenue d'une manifestation du Front National dont le thème est: "l'explusion des fichiers "S" étrangers". Renseignement pris cette manifestation n'est pas interdite, ni même "expressément déconseillée" par la préfecture.

Les ASTI protestent contre cette différence de traitement et rappellent que le Front National prône la haine et le rejet de tous les étrangers. Cette xénophobie génère de la violence. Il est inadmissible de laisser le champ et la rue libre à ce parti.

Pour les mêmes raisons qu'il nous a opposées, le préfet aurait pu prendre la décision de cantonner la manifestation du FN au seul territoire de l'Ardèche, par exemple.

Nous appelons nos adhérentEs et sympathisantEs à s'associer avec détermination à la présente protestation.

 

28/02/2018

LES ETATS GÉNÉRAUX de la MIGRATION ...SUITE

Rendez vous pour poursuivre notre réflexion :

MARDI 27AFFICHE CONFERENCE F.GEMENNE.jpg FÉVRIER À 19H30 à VALENCE : Conférence débat avec François Gemenne à la maison des sociétés, salle 31.  Directeur de l'Observatoire Hugo à l'Université de Liège. Il viendra nous éclairer sur les thématiques 3 et 4 des états généraux "UNE AUTRE POLITIQUE MIGRATOIRE EST ELLE POSSIBLE?"

Nous demanderons une participation financière pour couvrir les frais de déplacement du conférencier, laissée à votre libre choix.

L'affiche   

le Flyer

**********************************************

SAMEDI 3 MARS DE  9H À 13H à ROMANS : travail en ateliers sur les 4 thématiques des États Généraux : Invitation

LUNDI 12 MARS à 19H30 à VALENCE  à la maison des sociétés : Réunion pour finaliser nos propositions, ouverte à touTEs (voir les premiers compte rendus du travail du 27 février) , nous devons produire le document final pour les États Généraux de la Migration qui se tiendront  à Paris en avril.

Communiqué de presse de l'ASTI Romans et l'ASTI Valence

Compte rendus des ateliers de notre première journée de travail du 27 février

Atelier 1 : Etats des lieux

Atelier 2 : Dénoncer l'inacceptable

Atelier : 3 Force de proposition

Atelier 4 : Une autre politique

 

 

26/02/2018

Le projet de loi : « Asile et immigration » quelques outils...

 Le projet de loi Asile et Immigration a été présenté le 25 février en conseil des ministres. Il sera très prochainement débattu à l'Assemblée Nationale et au Sénat.

LoiAsileImmigration_ChuteDeDroits_Cimade_75-08-1.jpgModèle de lettre personnalisable pour demander une entrevue à unE ÉluE.

Une analyse rapide du texte de loi

Cette proposition se fonde notamment sur les analyses très complètes produites par la Cimade et le Gisti. Sur le site de la Cimade, le décryptage du projet de loi asile et immigration :
https://www.lacimade.org/decryptage-projet-de-loi-asile-i...

18/02/2018

Le communiqué de la CFDA à propos de la loi Asile-Immigration

Le projet de loi du gouvernement va être présenté le 21 février en conseil des ministres.

Extrait du communiqué de presse de la Coordination Française pour le Droit d'Asile .

"D’une réforme à l’autre, l’asile en danger Communiqué de presse 13 février 2018
Alors qu’une nouvelle réforme de l’asile et de l’immigration se prépare, sans qu’aucune évaluation de la précédente réforme n’ait été faite par les pouvoirs publics, la Coordination Française du droit d’asile (CFDA) publie aujourd’hui le rapport « D’une réforme à l’autre, l’asile en danger ».
Moins de deux ans et demi après l’entrée en vigueur de la loi relative à la réforme de l’asile de 2015 et alors qu’aucune évaluation n’a été menée par les pouvoirs publics, la CFDA confronte les principales mesures qu'elle contient avec la situation concrète des personnes qui demandent l'asile en France.
Sur la base de leurs actions quotidiennes aux côtés de ces personnes, les associations membres de la CFDA mettent en évidence, dans ce rapport, une nette dégradation de leur situation à toutes les étapes de leur parcours...."
Lire la suite

LES ÉTATS GÉNÉRAUX DES MIGRATIONS

7405044_43c2d0bc-ce41-11e7-93b8-b90ec9f7e6e6-1_1000x625-1.jpg Extraits-Etats Generaux Migrations-

"En juin 2017, 470 associations et collectifs citoyens appelaient le chef de lʼEtat et son gouvernement à organiser une conférence nationale sur la politique migratoire de la France". Aucune réponse satisfaisante ne fut donnée.
"Associations et collectifs citoyens ont donc décidé de sʼorganiser et le 21 novembre 2017 à Paris, une délégation dʼassociations annonce par conférence de presse le lancement dʼEtats Généraux des Migrations. "Les Etats Généraux des Migrations, EGM, reposent sur lʼengagement dʼassociations nationales, dʼassociations locales et de collectifs citoyens au niveau des territoires".
"La première étape est d'inviter à la fois les collectifs/organisations/personnes investies dans la défense des personnes migrantes pour commencer un travail de concertation, d'échanges, d'enclencher une véritable dynamique. Les 4 thématiques retenues sont :
1/faire l'état des lieux

2/Dénoncer l'inacceptable,

3/Etre force de proposition pour proposer les fondements d'une politique alternative,

4/Vivre ensemble et construire un autre discours"
"Un rendez-vous national est fixé au printemps 2018 pour rendre compte des travaux et réflexions des groupes locaux et dégager des leviers dʼactions. Sans compter les actions collectives menées en parallèle de la concertation."
Voici un trop rapide résumé des 8 pages de méthodologie que nous vous mettons en fichier joint.
Face au durcissement de la politique désastreuse du gouvernemen qui va en empirant, l'ASTI Valence s'engage dans le processus des EGM, moyen de créer un front de résistance à cette politique. C'est pourquoi nous lançons un appel à toutes les personnes, partenaires, associations, collectifs "qui souhaitent faire entendre leur voix face aux politiques migratoires qui bafouent chaque jour les droits fondamentaux.


*Aussi, nous vous proposons une première rencontre le samedi 27 janvier à la maison des sociétés, 4 rue St jean à Valence de 10h à16h. Prévoir repas partagé pour ceux et celles qui s'engagent à la journée.
*Une deuxième rencontre avec le chercheur François Gemenne qui nous éclairera sur les thématiques 3 et 4 : mardi 27 février à 19h (horaire à confirmer)
*Une troisième rencontre lundi 12 mars pour clore nos contributions et les faire parvenir pour le mois d'avril 2018.
Nous diffusons cet appel à tous les réseaux Drôme-Ardèche que nous connaissons (vous pouvez élargir). Ce territoire est vaste et il est possible de faire des assemblées locales autogérées qui enrichiront nos contributions.
Bonne lecture


Merci de nous répondre : 1/ Etes vous d'accord pour être partie prenante de ces EGM?

2/ Quant à votre présence le samedi 27 janvier (journée ou demi journée)
Pour le CA de l'ASTI Valence Martine Patoulliard

12/02/2018

A lire : LETTRE DE ROBIN RENUCCI à Madame la Ministre de la Culture

Madame la ministre de la Culture

".....Vous avez lancé récemment un appel au milieu culturel et artistique à faciliter aux éxilé.e.s l’accès à la culture, à développer des ateliers artistiques avec elles et eux, pour les aider à patienter le long des files d’attentes administratives....

...sachez que voici des mois, des années, que nous menons ces actions, que nous faisons, nous, artistes, acteurs et actrices culturelles, tout ce qui est en notre pouvoir pour soulager la misère, l’impact des violences subies, à tous les endroits où nous pouvons agir...

Nous ne menons pas ces actions parce que nous sommes artistes et gens de culture, nous le faisons, Madame la ministre, parce que nous sommes avant tout des citoyen.ne.s, qui, comme des milliers d’autres citoyen.ne.s, de tous bords, de tous milieux, voient en ces exilé.e.s des frères et sœurs humains en souffrance. Nous le faisons en ayant chaque jour un peu plus honte de notre pays, ....

....On ne mène pas un atelier de théâtre, de danse, d’art plastique, d’écriture, de vidéo, avec des enfants en exil pour ensuite les remettre dehors dans le froid sans se soucier de ce qu’ils mangeront le soir et s’ils dormiront dans la rue.

...Si notre appel n’est pas entendu, Madame la ministre, sachez que nous poursuivrons notre action et que nous déclarons à présent nous rendre coupables de délit de solidarité....

Lire ce bel appel dans sa totalité

Premièr.e.s signataires :David Bobée, metteur en scène, directeur du Centre Dramatique National de Normandie Roue, Irina brook, metteuse en scène, directrice du Théâtre National de Nice, Elisabeth Chailloux, comédienne, metteuse en scène, directrice du Théâtre des Quartiers d’Ivry / Centre Dramatique National du Val-de-Marne, Célie Pauthe, metteure en scène, directrice du Centre dramatique national Besançon Franche-Comté, Carole Thibaut, autrice, metteuse en scène, directrice du Centre Dramatique National de Montluçon – Région Rhône-Alpes – Auvergne, Robin Renucci, comédien, metteur en scène, directeur des Tréteaux de France, Centre Dramatique National...

 

02/01/2018

Infoprmations données par l'ASTI d'Annonay

L'ASTI Annonay
Les militant.e.s de l’ASTI préparent les Semaines anticoloniales et antiracistes qui auront lieu en mars.
L’AG de l’ASTI aura lieu le vendredi 9 février.

2017 MJC MONTELIMAR.jpg

L’ASTI de Montélimar vous invite le dimanche 21 janvier à 15 h à la MJC de Montélimar : spectacle « 4 pièces sur jardin ».

Cette représentation est organisée en soutien à une famille en difficulté, la famille de Clarisse, que l’ASTI accompagne dans ses démarches. Plus d’infos en PJ.

Dimanche 21 Janvier après-midi : Conférence gesticulée "informatique et liberté ?" Salle Passerelle - St Julien Molin-molette – organisé par Tu joues ?

« Les technologies numériques se sont invitéEs dans nos vies...Travailler, s'informer, jouer, vivre ses amitiés, se soigner, consommer ou se révolter... Quel contrôle avons nous sur ces ordinateursdevenus omniprésents ?A qui facilitent-ils vraiment la vie ? L'apparente complexité technique cache des enjeux politiques. Lunar partage vingt ans d'expérience technique et militante pour nous aider à y voir plus clair et à nous organiser... La conférence gesticulée est un outil d'éducation populaire (mi-spectacle, mi-conférence) qui mêle autobiographie, analyses et théories. Un mélange de choses vécues, comprises ou apprises pour transmettre des savoirs politiques … »


Grande Marche «Justice et Vérité pour Sakine, Rojbîn Et Leyla» : 6 janvier à 11 h, au départ de la gare du Nord Paris6 janvier.jpg

Mercredi 9 janvier 2013, les militantes kurdes Sakine Cansız, Fidan Doğan (Rojbîn) et Leyla Saylemez étaient froidement exécutées d’une balle dans la tête, dans les locaux du Centre d’Information du Kurdistan, situés au 147 rue La Fayette, à Paris. 5 ans après, la justice manque terriblement !

 

Rassemblement contre le projet de loi d'immigration 2018 de #Macron
mardi 9 janvier à 16 devant l’Assemblée nationale

Rassemblement contre le projet de loi d'immigration 2018 de #Macron
mardi 9 janvier à 16 devant l’Assemblée nationale
https://www.facebook.com/events/1677155452347759/

 

Moussem- festival de l'Immigration et de la Tricontinentale les 06 et 07 janvier 2018 à Gennevilliers.

 affiche moussem-Festival 2018                      -2.jpg

Cet évènement est co-organisé par l'ATMF et le FUIQP avec le soutien de plusieurs dizaines d'associations locales, nationales et européennes.

Avec vous et en commun, faisons de cette rencontre un moment fort de nos mémoires collectives au service des luttes et de leurs convergences, dans un cadre convivial et festif.

Tout le programme

Le réseau Reprenons l'initiative contre les politiques de racialisation. Farid Bennaï 0650428582

 

31/12/2017

Lettre au président de la République et pétition à signer

Monsieur le Président,
".........À Névache, dans les Hautes‐Alpes, la neige tombe depuis plusieurs jours, la Lombarde est parfois brutale ! Les températures nocturnes passent maintenant entre 10 et 15 degrés sous zéro, mais les migrants venant d'Italie continuent d'arriver…
Jeunes, souvent mineurs, ils tentent le passage du Col de l'Échelle (1 700 mètres) pour rejoindre ensuite la ville de Briançon ; 20 kilomètres à pieds si aucun automobiliste ne veut ou ne peut les prendre en charge. À moins qu’un fourgon de gendarmerie ne les intercepte pour les reconduire à la frontière, de jour comme de nuit, sans tenir compte de la réglementation concernant les mineurs isolés ou les demandeurs d’asile. Ils ont des ordres, disent‐ils ! Des ordres pour ne pas respecter la réglementation ?......"

Lire la suite :

La lettre et la pétition

ymOSGUrpxfGtlFf-800x450-noPad.jpg

22/12/2017

Préparation des Etats généraux des migrations

Les Etats Généraux des Migrations sont un processus national décentralisé, mené partout en France sur les territoires. Ils ont pour but de :

1) dénoncer l'inacceptable
2) proposer des politiques migratoires alternatives
3) construire un discours opposé aux argumentaires xénophobes trop souvent véhiculés et le diffuser dans l'opinion publique

Dans ce cadre, et pour répondre à ces objectifs, il vous est proposé de mener des consultations (ou assemblées locales), chez vous, avec les actrices et acteurs qui vous semblent les plus pertinent.e.s. Pour ce faire, un groupe de travail a élaboré un guide méthodologique, que vous trouverez en pièce-jointe de ce mail.

Le cahier méthodologique

Ce cahier méthodologique, vise à donner des outils de cadrage pour permettre l’organisation de discussions citoyennes sur les enjeux des migrations et des politiques migratoires, étape majeure des Etats Généraux des Migrations.
Il s’agit, dans ce cahier, de rappeler ce que sont les Etats Généraux, dans leur contenu et leurs objectifs, et de proposer une méthodologie de concertation sur des questionnements partagés et de mises en commun de pratiques et propositions concrètes et alternatives, à l’attention des associations, collectifs locaux et citoyens, qui souhaitent faire entendre leur voix face aux politiques migratoires qui bafouent chaque jour les droits fondamentaux.

Situation des Femmes demandeuses d'asile

Accéder au document complet

hce_situation_des_femmes_demandeuses_d_asile_en_france_20171218.jpg

18/12/2017

Nous étions à Menton : UN CAR DE LA DRÔME

Plus de 600 MANIFESTANT.E.S À MENTON

 Pour la liberté pour tou-te-s, la solidarité avec les migrant-e-s et l'ouverture des frontières. 

 

Copie de DSCF8483.JPG
NPA – Ligue des Droits de l’Homme - FASTI – FSU – Ensemble – ATTAC – Médecins du Monde – Syndicat des Avocat de France – Mouvement pour la Paix – CNT- FSU- CGT Education Cheminot - Front de Gauche – Lutte Ouvrière – France Insoumise – Union Française Juive pour la Paix - Mouvement pour la paix - ASTIV - ASTIR -SOLIDARITÉ.LANGAGE

L 'APPEL :

Journée mondiale des migrants.png

- Pour célébrer la journée internationale des migrant-e-s et donner de la visibilité à toutes les initiatives qui seront prises dans ce cadre
- Parce que cette frontière est devenue un des symboles de l’inhumanité des politiques migratoires de l’État français et de l’Union européenne et du développement de l’État policier
- Parce qu’aux mort-e-s es frontières s’ajoutent la multiplication des mesures d’enfermement et d’expulsion, les milliers de migrant-e-s à la rue, y compris des enfants et des jeunes isolé-e-s, le harcèlement policier et la chasse aux sans-papiers
- Parce que le gouvernement français, au travers de l’inscription des mesures d’urgence dans le droit commun contredit encore plus le droit d’asile et que ce même gouvernement prépare une nouvelle loi durcissant encore sa politique migratoire dans un sens liberticide
- Parce que cette région est devenue le symbole des solidarités qui existent sur tout le territoire avec les migrant-e-s. Mais elle est aussi devenue, après Calais, le symbole de la répression contre ce mouvement et les personnes solidaires
- Pour dire « ça suffit ! », pour mettre fin à l’acharnement contre les migrant-e-s et aux discours et politiques racistes et sécuritaires qui gangrènent toute notre société.
*Nous manifesterons pour :*
* - l’accueil des migrant-e-s*
* - la liberté de circulation et de résidence (art. 13 de la Déclaration Universelle )
* - la régularisation des sans-papiers*
* - l’abrogation des accords de Dublin*
* - la solidarité et l’égalité des droits pour tout-e-s*
* - l’abrogation de tout "délit de solidarité" et l’abandon de toutes les poursuites contre les personnes solidaires*

NM 17-12-2017 manif Garavan.jpg

09/12/2017

JOURNÉE INTERNATIONALE DES MIGRANTS ET MIGRANTES À MENTON : OUVREZ LES FRONTIÈRES

TARCT-MENTON-16 DÉCEMBRE-V3.jpgManifestation à Menton : SAMEDI 16 DÉCEMBRE

 L'ASTI VALENCE, l'ASTI ROMANS, SOLIDARITE et LANGAGE se joignent à l'appel du Collectif Solidarité Migrants 06, de la Coordination Sans Papiers 75 et de la Coalition Internationale
des Sans Papiers et Migrant.e.s

Départ en car de VALENCE à 7h place Dunkerque, de ROMANS parking Casino à 6h30, de MONTÉLIMAR à 7h45 au péage de Montélimar nord
Retour prévu à Valence vers minuit.
Participation : 30 euros par personne - Si vous ne pouvez pas venir, pensez à une participation financière de soutien adressée à l'ASTI Valence.
Prévoyez : repas tirés du sac, de bonnes chaussures, un foulard.......

Inscription (43 places) :
Martine PATOULLIARD
04 75 42 03 49.

L 'APPEL :

Journée mondiale des migrants.png

- Pour célébrer la journée internationale des migrant-e-s et donner de la visibilité à toutes les initiatives qui seront prises dans ce cadre
- Parce que cette frontière est devenue un des symboles de l’inhumanité des politiques migratoires de l’État français et de l’Union européenne et du développement de l’État policier
- Parce qu’aux mort-e-s es frontières s’ajoutent la multiplication des mesures d’enfermement et d’expulsion, les milliers de migrant-e-s à la rue, y compris des enfants et des jeunes isolé-e-s, le harcèlement policier et la chasse aux sans-papiers
- Parce que le gouvernement français, au travers de l’inscription des mesures d’urgence dans le droit commun contredit encore plus le droit d’asile et que ce même gouvernement prépare une nouvelle loi durcissant encore sa politique migratoire dans un sens liberticide
- Parce que cette région est devenue le symbole des solidarités qui existent sur tout le territoire avec les migrant-e-s. Mais elle est aussi devenue, après Calais, le symbole de la répression contre ce mouvement et les personnes solidaires
- Pour dire « ça suffit ! », pour mettre fin à l’acharnement contre les migrant-e-s et aux discours et politiques racistes et sécuritaires qui gangrènent toute notre société.
*Nous manifesterons pour :*
* - l’accueil des migrant-e-s*
* - la liberté de circulation et de résidence (art. 13 de la Déclaration Universelle )
* - la régularisation des sans-papiers*
* - l’abrogation des accords de Dublin*
* - la solidarité et l’égalité des droits pour tout-e-s*
* - l’abrogation de tout "délit de solidarité" et l’abandon de toutes les poursuites contre les personnes solidaires*

05/11/2017

En finir avec la violation des droits des Jeunes Isolés Etrangers

Communiqué de presse :

En finir avec la violation des droits des Jeunes Isolés Etrangers :Tous les jours en France, des centaines d’enfants, de jeunes étrangers sont laissés à l’abandon, exclus de la protection qui leur est due, une charge qui incombe aux départements. Ceux-ci se partagent avec la police, les parquets et les tribunaux le soin de faire le« tri » entre les jeunes qui seront reconnus mineurs et les autres, déclarés majeurs après un entretien suspicieux, un document jugé douteux ou les conclusions aléatoires d’une expertise osseuse. Pour les «heureux » élus, trop souvent ne s'ensuit qu'un service minimum d'encadrement sans que les bilans obligatoires ne soient réalisés sur leur situation, leurs besoins en santé, en éducation.

Malgré l’encadrement prévu par la protection de l’enfance et ses dispositions réglementaires, les pratiques de trop de services de l’Aide sociale à l’enfance ou des associations chargées de ces jeunes conduisent à de véritables maltraitances : «parcage» des mineurs isolés dans les hôtels ou hébergements inadaptés à l’accueil d’enfants et de jeunes, non-scolarisation. Quant aux exclus de la prise en charge, ils sont condamnés à l'errance, harcelés et contraints de décamper de leurs abris de fortune lorsqu’ils ne sont pas victimes de violences policières.

Heureusement, bien plus souvent qu'on ne l'imagine, des mobilisations courageuses se développent portées par les jeunes et leurs soutiens. Elles obtiennent parfois gain de cause, sauvant, trop rarement, quelques jeunes de leur misère pour une durée incertaine.

Il y a urgence à ce que les responsables politiques ouvrent les yeux ! Assez d'hypocrisie !

Il ne suffit pas de se réclamer des conventions internationales sur les droits humains, il faut les respecter !

Nous, associations, organisations, syndicats, collectifs, engageons dès septembre dans une campagne nationale d'alerte, de mobilisation et de dénonciation :

en mutualisant les informations et témoignages, dans la perspective d'établir un état des lieux

en multipliant les initiatives locales et/ou régionales, concertées ou pas, médiatisées pour dénoncer les politiques menées

en débouchant sur une initiative commune, pour relayer publiquement au niveau national cette alerte, partager les expériences.

Premiers signataires : FASTI (Fédération des Associations de Solidarité avec Tou-te-s les Immigré-e-s)- Ferc-CGT (Fédération de l’Éducation, de la Recherche et de la Culture –CGT)- SNUTER-FSU (Syndicat National Unitaire de la territoriale–Fédération Syndicale Unitaire)- RESF (Réseau d’Education Sans Frontières)- MRAP (Mouvement contre le Racisme et pour l’Amitié entre les Peuples)- FSU Nationale (Fédération Syndicale Unitaire Nationale)- FCPE (Fédération des Conseils de Parents d’Elèves)- EPP (Enseignants Pour la Paix)- GISTI (Groupement d’Information et de Soutien des Immigrés)- DEI -FRANCE (Défense des Enfants International –France)- SNPES-PJJ/FSU (Syndicat National des Personnels de l’Education et du Social-PJJ/Fédération Syndicale Unitaire)- CPMJIE (Collectif Parisien pour les Mineurs et Jeunes Isolés Etrangers)- LDH (Ligue des Droits de l’Homme)- La CIMADE- Fédération Nationale Sud Santé Sociaux- Sud Education Guyane- Syndicat de la Magistrature- Médecins du Monde

 

15/10/2017

Réunion européenne de Bruxelles : DÉCLARATION DE LA MARCHE MONDIALE DES FEMMES : les femmes et l'immigration

Lu dans le blog des Caféministes :

"Nous, de la Marche Mondiale des Femmes, en réunion européenne à Bruxelles, continuons d’être en lutte contre l’hétéro-patriarcat, le capitalisme, le colonialisme, le racisme, et contre toutes les formes d’inégalités et de discriminations. Nous revendiquons nos droits, pour le contrôle de nos corps, de notre terre et de nos territoires, et souhaitons éradiquer les inégalités structurelles économiques entre les pays du Nord et du Sud. Nous exigeons des politiques de dévLogo_black_24 Hours of Feminist Action_EN.jpegeloppement qui réparent la dette historique due aux rapports de colonisation et à l’impérialisme des pays riches du Nord.

Les champs d’action actuellement urgents sont multiples compte-tenu de la situation de crise sociale et politique en Europe et dans le monde. Parmi ces urgences, nous avons choisi deux thèmes principaux d’actions pour l’année à venir :

1 - L’AVORTEMENT....

 2 - L’IMMIGRATION....

Nous réaffirmons notre volonté d’ouvrir des frontières et le droit à la liberté de se déplacer et de s’établir partout..."

...Lire l'ensemble du communiqué

 Tant que toutes les femmes ne seront pas libres, nous continuerons à marcher !

30/08/2017

En finir avec la violation des droits des Jeunes Isolés Etrangers

Communiqué :

"Tous les jours en France, des centaines d’enfants, de jeunes étrangers sont laissés à l’abandon, exclus de la protection qui leur est due, une charge qui incombe aux départements. Ceux-ci se partagent avec la police, les parquets et les tribunaux le soin de faire le« tri » entre les jeunes qui seront reconnus mineurs et les autres..."Lire l'ensemble"
Premiers signataires :
- FASTI  - Ferc-CGT - SNUTER-FSU - RESF (Réseau d’Education Sans Frontières) - MRAP  - FSU Nationale  - FCPE  - EPP  - GISTI (Groupement d’Information et de Soutien des Immigrés) - DEI FRANCE  - SNPES-PJJ/FSU  - CPMJIE - LDH - La CIMADE - Fédération Nationale Sud Santé Sociaux - Sud Education Guyane
Nous, associations, organisations, syndicats, collectifs, engageons dès septembre dans une campagne nationale d'alerte, de mobilisation et de dénonciation :
► en mutualisant les informations et témoignages, dans la perspective d'établir un état des lieux
► en multipliant les initiatives locales et/ou régionales, concertées ou pas, médiatisées pour dénoncer les politiques menées
► en débouchant sur une initiative commune, pour relayer publiquement au niveau national cette alerte, partager les expériences.