Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

28/06/2021

RASSEMBLEMENT LE 3 JUILLET

asti calligraphie.jpg

 

 

Dans la continuité de notre appel à mobilisation du 24 avril dernier à Valence  autour d'Aldiana et Kushtrim, couple originaire du Kosovo et Touria originaire du Maroc, 

 

        Samedi 3 juillet 2021 à 11h,

        place Porte Neuve à Valence

nous organisons à nouveau un rassemblement pour dénoncer l'absurdité des décisions prises à leur encontre par l'administration et exiger leur régularisation.

 

     SOYONS NOMBREUSES ET NOMBREUX    

à venir chanter pour eux

faites circuler  l'information  sans modération dans vos réseaux.

RENCONTRE JEUNESSE DES 12 ET 13 JUIN 2021

 Cette rencontre a eu lieu sur deux jours, à Montéléger

jeunes.jpg

 

Cette rencontre a permis aux jeunes de faire connaissance et de débuter leur projet radio dont l’idée est née lors des précédentes réunions de la Commission jeunesse et dans la continuité de la réalisation du court-métrage « Plongée dans le noir ».

              1. Interconnaissance et premiers échanges sur la radio

Elle a débuté par des petits jeux d’interconnaissance (binômes de points communs, avis de tempête) puis s’est poursuivie par un brainstorming en petits groupes « c’est quoi la radio pour moi ? ». Ce brainstorming a permis d’échanger sur les avantages de la radio (l’information, la découverte, la rencontre, l’universalité, l’accessibilité) mais également sur certains risques (l’incitation à la haine, les infox, les pubs). Il a également permis de lister les outils techniques nécessaire et la diversité des thématiques, des formats et des canaux de diffusion possibles.

Un échange avec Éric Baral, salarié de Radio Méga (radio associative à Valence au sein de laquelle l’ASTI de Valence programme une émission mensuelle), a ensuite permis d’approfondir ces diverses questions et

de souligner l’importance de la motivation collective dans ce projet mais aussi les contraintes à prendre en compte (l’éloignement des ASTI, la dimension nationale du projet etc.).

IMG_20210612_184734.jpg

             2. Les premiers pas dans le projet radio : les motivations, les idées de thématiques et de formats

Lors d’un second temps, les jeunes ont échangé en binômes sur leurs motivations dans ce projet. La restitution collective a permis d’identifier plusieurs motivations partagées au sein du groupe : la rencontre avec d’autres, l’expression et la communication de ses opinions, l’apprentissage, la création et l’organisation collective.

Puis, le dernier temps de la journée a donné lieu à une écoute collective de 3 extraits radio différents :

  • Un extrait de l’émission de l’ASTI de Valence « Ouvrons les frontières » (Radio Méga) donnant la parole à un jeune sur le choix d’une musique :

https://www.radio-mega.com/chroniques/384-ouvrons-les-fro...

  • Un extrait de l’émission du Gasprom/ASTI de Nantes avec un micro-trottoir lors d’une manifestation en hommage à Georges Floyd :

https://www.alternantesfm.net/emissions/welcome-11-lemiss...

  • Un extrait de l’émission de l’ASTI de Petit Quevilly (radio HDR) donnant la parole aux jeunes sur les discriminations à travers différents formats (interview, rap, quizz, débat avec un invité etc.) :

https://www.radiohdr.net/2018/07/12/luttons-contre-les-di...

Cette écoute s’est poursuivie par un échange en petits groupes pour commencer à définir le projet radio sur le fond et la forme. Sur le fond, plusieurs thématiques sont partagées par les jeunes, notamment l’immigration et la situation des personnes étrangères en France (les problèmes administratifs, le droit de vote), le racisme (les violences policières, la ségrégation), les inégalités femmes/hommes (inégalités au travail, les violences faites aux femmes, le sexisme, le harcèlement), l’environnement. Plusieurs idées de formats sont également mutualisées : les interviews (notamment d’associations, de collectifs), les témoignages de personnes concernées, la musique, le débat, la lecture de textes écrits par des personnalités.

                                                                       IMG_20210612_204545.jpg

             3. Projetons-nous + concrètement

Lors de ce 3ème et dernier temps, les jeunes se sont répartis en petits groupes pour imaginer concrètement le programme d’une émission de radio sur 3 thématiques partagées :

  • Emission sur l’immigration : à travers des témoignages, des débats et des interviews, l’émission imaginée reviendrait sur les conditions de vie et les différentes problématiques des personnes étrangères en France (les problèmes administratifs, le manque d’information, l’accès au logement, aux soins, à la formation, à l’emploi, la demande d’asile) et plus globalement sur la politique d’immigration et les médias qui jouent un rôle dans la perception de l’immigration par les citoyens en France. Elle parlerait également des causes et conséquences de l’immigration et de parcours individuels.

  • Emission sur les violences policières : à travers des interviews et des micros-trottoirs, l’émission imaginée porterait sur le sujet des pratiques policières, des contrôles au faciès (en fonction des origines supposées, de la couleur de peau, de l’habillement), du racisme et questionnerait les valeurs d’égalité et de justice.

  • Emission sur les inégalités femmes/hommes : par le biais de témoignages de personnes concernées, de micros-trottoirs, d’interviews de chercheur-euse-s, de collectifs, d’acteur-rice-s en lutte (femmes de l’hôtel Ibis à Paris par exemple), l’émission imaginée parlerait du rôle des stéréotypes (éducation, système éducatif, médias) dans la perpétuation des inégalités (au travail par exemple : paie et temps partiel). Elle reviendrait également sur la double discrimination vécue en tant que femmes et étrangères et des problèmes spécifiques que cela pose (accès au titre de séjour par exemple).

 

À venir :

Les prochaines étapes du projet radio sont :

  • la prise de contact avec des associations d’éducation populaire qui accompagnent dans la réalisation d’émissions radio (à Paris, Nantes, Petit Quevilly)

  • l’organisation d’une prochaine rencontre jeunesse les 8/9 octobre comprenant une formation à l’outil radio.

  • d’ici là, les jeunes décident de créer un groupe WhatsApp pour rester en contact.

 

La rencontre s’est terminée par un bilan dynamique : les jeunes se sont positionné-e-s dans l’espace afin de répondre “oui” ou “non” à ces 4 affirmations :

 

  • Je me sens concerné-e et /ou investi-e par les sujets choisis     IMG_20210612_184651.jpg

 

  • je me sens bien dans le groupe

 

  • J'ai aimé l'ambiance pendant cette rencontre     

 

  • J'aimerais pouvoir revenir la prochaine fois

 

 

     Globalement, les retours ont été très positifs.

 

04/06/2021

POUR LES LIBERTÉS, CONTRE LES IDEES D'EXTREME DROITE !

L'ASTI appelle à participer à la

MANIFESTATION du SAMEDI 12 JUIN

à 14h au CHAMP DE MARS

 

marche des libertes.jpg

Suite à l’appel paru dans Libération pour les libertés et contre les idées d’extrême droite, des syndicats, associations, collectifs, revues, partis politiques, responsables politiques et des personnalités du monde artistique et intellectuel appellent à une journée nationale de manifestations le 12 juin.

Depuis maintenant plusieurs mois nous constatons un climat politique et social alarmant. S’allier avec l’extrême droite ou reprendre ses idées ne constituent plus un interdit. Les propos et actes racistes et sexistes au travail et dans la vie se propagent. Les attaques contre les libertés et les droits sociaux s’accentuent gravement. Dans ce contexte politique, économique, social et sanitaire les injustices explosent et génèrent une forte misère sociale.

Plusieurs lois liberticides organisent une société autoritaire de surveillance et de contrôle qui empêcheraient d’informer sur des violences policières, déjà trop importantes. De plus, si certaines de ces lois stigmatisent une partie de la population en raison de sa religion, d’autres en ciblent en raison de leur activité militante. 

Comme les signataires de l’appel pour les libertés et contre les idées mortifères de l’extrême droite (https://www.appelpourleslibertes.com), nous ressentons toutes et tous l’urgence de construire une réponse forte et unitaire qui dessine l’alliance des libertés, du travail et d’un avenir durable. 

Face à ce climat de haine, raciste et attentatoire aux libertés individuelles et collectives, nous avons décidé collectivement d’organiser le samedi 12 juin une première grande journée nationale de manifestation et de mobilisations qui se déclinera localement. 
Cette journée fait partie des initiatives unitaires qui se multiplient. D’ores et déjà, nos organisations syndicales, politiques, associations, collectifs, signataires de l’appel, ont décidé de co-construire ce combat dans la durée.

Créer un événement pour les libertés et contre les idées d’extrême-droite

Les premiers signataires :

Syndicats : CGT, FSU, Union syndicale Solidaires, Syndicat des Avocats De France, Syndicat de la Magistrature, UNEF (Union nationale des Étudiants de France), UNL (Union nationale des Lycéens), Fidl, MNL (Mouvement national Lycéen), FSE (Fédération Syndicale Etudiante, l’Alternative, Confédération Paysanne, USP (Union Syndicale de la Psychiatrie).

Associations et collectifs : Attac, LDH, FCPE, Fondation Copernic, Oxfam, Alternatiba, Amis de la terre, Résilience commune, DAL, CNL (Confédération nationale du Logement), Emancipation collective, Rencontre des justices, Coexister, MRAP, CRAN, SOS Racisme, comité justice pour ibo QNQF (Quartiers nord, Quartiers forts Marseille) , observatoire contre l’extrême droite, Mrap, association ViSA, Femmes égalité, Collectif National pour les Droits des Femmes, Collectif féministe Les Rosies, Les effronté.e.s, JOC (Jeunesse Ouvrière Chrétienne) , AFPS,  Conseil démocratique Kurde France, FTCR, CRLDHT, UTAC, France Amérique Latine, 

Médias : Regards, L’Humanité, Politis, Contretemps, Le Media ; 

Organisations politiques : ENSEMBLE !, Génération.s, La France Insoumise, GDS, Nouveaux Démocrates, NPA, Parti de Gauche, Place Publique, les jeunes écologistes, MJCF (Mouvement des Jeunes Communistes), UEC, PEPS, Jeunes Génération.s, Rassemblement Communiste, UCL (Union Communiste Libertaire)