Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

30/09/2007

Compte rendu "création d'une ASTI à Crest"

26 personnes présentes...
*Première réunion du  Conseil d'Administration : mercredi 10 Octobre à 20 heures.
*Formation juridique : à décider au plus tôt .
*Radio St Ferréol (94.2) Son président apporte son soutien et aidera au suivi des actions. Une première émission pour présenter l'ASTI aura lieu dans le cadre de l'émission LIBERTARIA, en direct, le mercredi 3 octobre de 21 à 22 heures
*En projet: un film en DVD proposé par Monique Miachon de 45 minutes à passer au cours d'une soirée dans une salle

Commentaires

SOLIDARITÉ AVEC DINARA GALLO





En France, la Constitution de 1958 à intégré dans son préambule la Déclaration Universelle des Droits de l'Homme de 1948 qui stipule :

Article 13.1 – Toute personne a le droit de circuler librement et de choisir sa résidence à l'intérieur d'un état.
Article 13.2 – Toute personne a le droit de quitter tout pays, y compris le sien et de revenir dans son pays.
Article 15.1 – Tout individu a droit à une nationalité.
Article 15.2 – Nul ne peut être arbitrairement privé de sa nationalité, ni du droit de changer de nationalité.

En France, depuis un an, arrestations, rafles, enfermements en centre de rétention, expulsions musclées se multiplient.

Les préfets pas assez performants sont rappelés à l'ordre par le Ministre de l'Indignité Nationale. Le système de notation des policiers les incite à faire du chiffre. Les préfets menacent les élus qui osent s'engager. Nous espérons qu'au cours des semaines, les rassemblements prendront de l'ampleur, les soutiens se multiplieront, les idées surgiront et les alliances aussi.

A Crest (26), Dinara, 43 ans, de nationalité brésilienne, mariée depuis 2003 avec un ressortissant français, est menacée d'expulsion du territoire à compter du 17 novembre 2007.

A cette date, son permis de séjour ne lui sera plus accordé sous prétexte qu'elle est en instance de divorce.
Depuis son mariage et son arrivée en France, Dinara a toujours occupé un emploi. Très investie dans la vie associative et culturelle de la ville, elle a tout mis en place pour s'intégrer pleinement à sa nouvelle vie sur notre territoire.
Nous ne comprenons pas les motivations et la décision de l'arrêté la concernant.
Nous réclamons que Dinara puisse continuer à vivre et exercer son emploi dans la plus grande dignité.
Nous demandons à M. le Préfet, représentant de l'état, de réexaminer sa situation et de la régulariser.


Seul un grand mouvement de solidarité
peut faire reculer le gouvernement.
C'est l'unique recours pour tous les Sans Droits.



Contact : ASTI Crest Vallée de la Drôme – asti.crestvdd@wanadoo.fr

Écrit par : Yvon THOMAS LE GUILLERM | 25/10/2007

Les commentaires sont fermés.