Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

30/07/2015

Communiqué de l'ASTI Valence suite à l'expulsion des squatters de Rossini à Fontbarlette

 

Mardi 2asti calligraphie.jpg8 juillet 2015, des squatteurs d’origine roms de l’ilôt Rossini à Fontbarlettes ont été expulsés par des voisins. (Dauphiné Libéré du 29 juillet 2015)

 Nous rappelons que depuis plus d’un an, un Collectif de Citoyenneté Active accompagné par l’ASTI (Association de Solidarité avec Tous les Immigrés), projet financé par le contrat ville, travaille "au mieux vivre ensemble "sur ce quartier dans un esprit de laïcité , de droit et de tolérance, de rencontres avec toutes les cultures.

Suite à l’installation de squats, des tensions sont apparues, le Collectif a tenté un travail de médiation et d’apaisement auprès de toutes et tous et la fête des voisins du 29 Mai a rassemblé près de 200 personnes dans la bonne humeur.

Malheureusement, au cours de l’été, les incivilités se sont multipliées, le climat s’est détérioré, la population s’est sentie abandonnée.

Nous trouvons très inquiétant que dans un état de droit, un groupe de personnes soit obligé de mener une action dite "de légitime défense"se substituant ainsi aux devoirs de protection des services publics au risque de voir se développer d’autres violences.

 

Commentaires

Et aussi sentiment d'injustice devant le coût de l'accès au logement payant pour les uns et squattés pour les autres.
Et sentiment d'inégalités de traitement devant les obligations sociales inhérentes à tout "vivre ensemble" qui se veut dans la réalité.
Et sentiment de colère face à l'impuissance de "l'état de droit" à faire respecter les lois et le bon sens.
Yvonne F.

Écrit par : Fau Yvonne | 30/07/2015

Les commentaires sont fermés.