Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

27/01/2016

Rassemblement à Valence à l'appel du collectif "Nous ne cèderons pas"

Extraits de la déclaration :
"Refusons la déchéance de nationalité et la constitutionnalisation de l’état d’urgence...Inscrire l’état d’urgence dans la Constitution, c’est graver dans le marbre ce régime d’exception qui permet l’action des forces de sécurité sans contrôle du juge. ..Inscrire le retrait de la nationalité française aux binationaux condamnés pour crimes terroristes, c’est porter atteinte au principe même d’égalité des citoyens, inscrit à l’article 2 de la Constitution, fondement de la République. C’est instituer, dans la loi fondamentale de notre pays, deux catégories de Français, ceux qui le seraient et ceux qui le seraient moins... C’est, de fait, remettre en cause le principe d’une nationalité française ancrée dans le droit du sol...
N’acceptons pas la gouvernance de la peur : exigeons la sortie de l’état d’urgence !
Nous affirmons qu’il est nécessaire et possible que l’Etat protège les habitants face au terrorisme, sans remettre en cause les droits et les libertés....
L’état d’urgence contribue au renforcement des préjugés racistes, aux amalgames et aux pratiques discriminatoires...
Nous appelons tous les habitants de notre pays à développer la citoyenneté et à agir pour construire une société solidaire." Lire l'ensemble


Rassemblons-nous le samedi 30 janvier
à Valence, comme partout en France, à 14h30, place de la Liberté


Signez la pétition sur nousnecederonspas.org (voir la note précédente)

Les commentaires sont fermés.