Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

23/02/2017

Communiqué de l'ASTI Valence suite à la soirée d'information et de partage sur l’Albanie

 Communiqué :

"Pourquoi ce petit pays d’à peine 2,9 millions d’habitants, aux paysages paradisiaques, se dépeuple-t-il à un rythme accéléré ? En effet, rien qu’en France, les demandeurs d’asile d’origine albanaise sont passés en tête en 2016 avec 5 999 personnes, devant les Syriens (5 520 p.), les Afghans ( 5 466 p.) et les Soudanais (5 140 p.). Pourtant ces trois derniers pays sont en guerre, alors que l’Albanie est un pays considéré comme « sûr » par l'Union Européenne.

C’est pour mieux le comprendre que plus de 70 personnes, représentants d’associations humanitaires, bénévoles, hébergeurs et Albanais, se sont retrouvées ce 22 février à la Maison des Associations de Valence.

Suite à la vidéo-conférence préparée par une étudiante Albanaise, les questions ont été nombreuses, chacune trouvant réponse par des témoignages douloureusement vécus.

Parmi les raisons poussant les familles Albanaises à tout quitter pour demander protection à d’autres pays européens, France et Allemagne en tête, les plus fréquentes sont le Kanun, coutume ancestrale de vendetta qui détruit les familles depuis plus de 600 ans, mais aussi la corruption de l’administration, de la police et du gouvernement, l’impunité des auteurs de violence, les trafics en tous genres, et en particulier de drogue. Rentrer au pays signifierait pour la plupart y laisser sa vie, et il est aujourd’hui urgent d’y trouver solution."

ASTI Valence Mercredi 22 février 2017

Lire l'ensemble du communiqué

 

Écrire un commentaire