Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

29/11/2017

Appel des parents d'élèves pour deux jeunes filles arméniennes scolarisées à Bourg les Valences

Yeva et Julieta, âgées de seize et onze ans, scolarisées au lycée des Trois Sources et au collège Gérard Gaud à Bourg-lès-Valence, risquent de voir leur père expulsé du territoire

Venues d’Arménie, elles sont en France depuis huit ans avec leurs parents Alik et Lusine. Victimes de racket dans leur pays d’origine, avec des autorités incapables de les protéger, ils ont dû fuir. Julieta avait 3 ans lorsqu’elle est arrivée à Valence, autant dire qu’elle ne connaît que notre pays et sa langue, comme la majorité de ses camarades de classe. Comme sa soeœur, c’est une bonne élève qui ne cause aucun problème, à l’instar de leurs parents.

Alik est sous le coup d’une obligation de quitter le territoire français (OQTF). Un juge administratif doit se prononcer sur cette mesure le 4 décembre prochain. Si tel est le cas, il pourra être expulsé à tout moment.

Nous ne pouvons pas accepter d’assister à la séparation programmée de ces filles et de leur père.

Nous ne pouvons pas accepter de laisser pour seul choix à Yeva et Julieta de vivre sans leur père ou de le suivre dans un pays qu’elles ne connaissent pas, ou si peu.

Nous ne pouvons pas accepter que notre pays rejette cette famille après ces huit années passées avec nous.

Le conseil départemental, conformément aux valeurs de la FCPE et fier de les porter, est aux côtés des Arakelyan et des parents d’élèves du conseil local du collège Gérard Gaud qui les soutiennent dans leur demande légitime de rester en France.

Nous organisons ensemble, ce vendredi 1er décembre de 16h à 17h, un rassemblement devant leur collège pour montrer au préfet de la Drôme, qui a tout pouvoir en ce domaine, que nous ne le laisserons pas donner cet ordre indigne sans réagir.

Nous avons besoin de votre participation à ce rassemblement qui sortira ces pratiques de l’ombre dans lesquels certains voudraient les laisser. Seule une présence nombreuse permettra la diffusion de notre message à travers les médias et pourra empêcher cette expulsion. Merci de diffuser cet appel le plus largement possible.

Aidez-les ! Aidons-nous !

La FCPE de la Drôme



Les commentaires sont fermés.