Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

03/12/2007

Pétition natioanale : Justice et dignité pour Mohamed Ikni

Exigeons la RÉGULARISATION de Mohamed IKNi, ainsi que la LEVEE DE LA MESURE D’HOSPITALISATION D’OFFICE qui le frappe!!!


Mohamed IKNI est Algérien. Il a 36 ans. Il vit et travaille en France depuis 8 ans. Il y est parfaitement intégré.
L’hiver dernier, l’enfant qu’il attendait avec sa jeune compagne française décède dans des circonstances dramatiques. Ce drame a plongé le couple dans une profonde dépression nécessitant pour l’un comme pour l’autre un suivi psychiatrique. Ils ont besoin de leur présence et soutien mutuels et également de temps pour accomplir leur travail de deuil et reprendre pied dans la vie.
Arrêté le 6 septembre dernier lors d’un banal contrôle d’identité, Mohamed IKNI a passé 24 jours au centre de rétention administrative de Nîmes en attente d’une expulsion vers l’Algérie. Profondément traumatisé, il a tenté de se suicider. Le 29 septembre, sur décision préfectorale, il a été placé en hospitalisation d’office au CHS d’Uzès. Cela fait maintenant plus de 60 jours qu’il est interné et que nous n’arrivons pas à rencontrer le Préfet du Gard pour discuter de sa situation et de son avenir.
Mohamed et sa compagne ont assez souffert !
Il est temps que cessent l’acharnement et l’aveuglement administratifs dont ils sont victimes



LE COMITE DE SOUTIEN POUR LA RÉGULARISATION DE MOHAMED IKNI : APTI Nîmes, RESF 30, CIMADE, MRAP, LDH Languedoc Roussillon, CONFÉDÉRATION PAYSANNE 30, ATTAC Uzège, ATTAC Nîmes, Association France-ELDJAZAÏR Languedoc Roussillon, Union Syndicale Solidaires 30, CNT 30, FSU 30, ASTI Valence, RESF 26, CONFEDERATION PAYSANNE 26, Collectif de Sans Papier Drôme-Ardèche, FASTI, Union Syndicale de la Psychiatrie, Syndicat de la Médecine Générale.


Les commentaires sont fermés.