Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

21/02/2010

Le n° 14 OLF est en ligne

OLF 14. Vous y trouverez : l'étude projetée par la Commission Femmes de la FASTI, le recueil des témoignages de retenu-e-s dans les CRA piloté par Migreurop et dont la FASTI est partenaire,  l'actualité des ASTI et  bien d'autres choses encore...

Commentaires

C'est un grand bienfait de voir que des acteurs sociaux RESPONSABLES tels RESF & ASTI diffusent ces études et ces blogs solidaires.
Si j'ai écrit ce roman, LUMIERE POUR LES OUBLIES, même si le but de la littérature n'est ni la pédagogie ni la morale, c'est parce que j'estime surtout et avant tout l'éducation à la culture, à la valeur de l'autre, "soi-même comme un autre" disait Paul Ricoeur ( philosophe d'importance et ami du genre humain, lui qui avait connu les camps de la mort...)
Que cette éducation, sans frontières, sans prosélytisme ou finalités perverses, soit au cœur des débats - sans cesse.
Je crois à la vertu du verbe pour apprivoiser & comprendre le monde.
A nous ( entre autres) les enseignants - je suis professeur des écoles - de porter fort, haut et loin, les valeurs citoyennes et le sens d'un combat. Et cela sans intégrisme laïque, avec tous les autres acteurs sociaux, parents, éducateurs, élèves de toutes nations, oubliés de l'histoire, anonymes, rejetés, délaissés...
L'écriture - sans angélisme béat - est une façon de fixer l'encre à travers le temps, de graver lentement des chemins de lumière - une "LUMIERE POUR LES OUBLIES".

Je parlerai bientôt des caféministes
LUMIERE POUR LES OUBLIES
Editions Le Cormoran, distributeur DE BOREE

Yann Venner, Trébeurden, le 21 2 2010

Écrit par : VENNER YANN | 21/02/2010

Les commentaires sont fermés.