Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

23/03/2017

Toujours plus de solidarités pour la Famille Melkonyan !

 

IMG_3684.JPG

Ils étaient près de 300 réunies mercredi 22 mars à 17 heures place Porte-Neuve à Valence pour manifester leur soutien à la famille de Simon et Siranush Melkonyan menacée d’expulsion.

 Après les quelques premières 1 200 signatures d’une pétition données lundi 20 mars à la Préfecture, les manifestants ont remis près de 400 nouvelles signatures, et demandé un rendez-vous avec le Préfet pour le lundi 27 mars.

Rendez vous devant la préfecture lundi 27 mars à 17h 

Mobilisation à Privas !

logo RESF chaîne-2.jpgRESF invite à une troisième mobilisation ce dimanche 26 mars 2017 à partir de19h autour d'un pique-nique sur le parvis de la Préfecture, à Privas !


"Parce que Mme et M. Taramani, adultes sourds/muets et leurs deux filles, Mira 7 ans, et Amela, 4 ans qui ont dû quitter leur logement du CADA, sont toujours sans solution de relogement
Parce que Aurora, une maman angolaise avec deux enfants, Agnela, une petite fille handicapée de 4 ans, et Natanaël, 1 an et demi, doivent aussi quitter le logement temporaire qu'ils occupent

La Préfecture de l'Ardèche doit mettre en œuvre la circulaire Vals de 2012 pour les trop nombreuses familles de demandeurs d'asile qui attendent depuis plus de 5 ans une régularisation qui leur ouvrira des droits humains.


RESF décide de poursuivre les pique-niques du dimanche soir, afin de dénoncer l’attitude des autorités préfectorales dans la gestion des demandeurs d'asile. Des familles, avec enfants scolarisés, sortent du CADA, car déboutées du droit d'asile. Elles sont sans solution de relogement ... Des familles d'enfants scolarisés sans papiers sont sur notre territoire depuis plus de 5 ans...  Parce que les enfants sont plus vulnérables que les adultes... parce que le développement sain des enfants est crucial pour l’avenir de toute société, le monde s’est doté en 1989 de la « Convention internationale des droits de l’enfant »...

 

RESF - FSU Maison des syndicats 25 avenue de la Gare 07000 Privas
Retrouvez l'actualité du Réseau Education Sans Frontières en Ardèche en suivant le lien http://www.educationsansfrontieres.org/rubrique300.html

20/03/2017

Beaucoup de solidarités ce lundi 20 mars pour soutenir la famille Melkonyan...

Non à l’expulsion de la famille Melkonyan à Valence !

IMG_3611-1.JPG

Plus de 300 personnes devant la préfecture de Valence pour  manifester contre l'expulsion de cette famille. Famille exemplaire, sans histoire, intégrée,  parlant parfaitement le français avec deux enfants en bas âge dont l’un né en France fréquentant une école à Bourg lès Valence.  Cette famille a été au cœur de rejets administratifs aboutissant à la décision d’expulsion pour  le 25 mars alors qu'elle remplit tout a fait les conditions exigées par  la circulaire Vals de 2012.

Les amiEs de Simon Melkonyan et de sa famille, les membres de l’ASTI et leurs amiEs,  les représentantEs très nombreux-ses de la communauté arménienne, de nombreuses associations, les parents d'élèves où sont scolarisés les enfants, tous et toutes  indignéEs par cette affaire, étaient venus dire « non ! » à cette expulsion  incompréhensible.

Signer et faites signer la pétition

cliquer:mmmhttps://www.change.org/p/martine-patoulliard-non-a-l-expulsion-de-la-famille-melkonyan?recruiter=586976480&utm_source=share_petition&utm_medium=copylink

En à peine 4 jours 1200 signatures furent recueillies en ligne et sur papier. Au cours du rassemblement près de 300 signatures furent apportées. 

Notre résistance continue ! Il faut que nos amis Simon et Siranush et leurs deux enfants restent en France !

Rendez-vous mercredi 22 mars à partir de 17h place Porte Neuve à Valence ! Ensuite nous apporterons à la préfecture toutes les nouvelle signatures recueillies.

Apportez de quoi faire du bruit, de la musique, des poèmes, des chansons…

 

 

 

17/03/2017

Marche pour la justice et la paix à Paris

L'affiche

marche 19 mars 2017 nb.jpg

16/03/2017

URGENT : soutien à la famille MELKONYAN : manifestations, coférence de presse, collectif de soutien

PHOTO COLLECTIF SOUTIEN MELKONYAN.JPG

Ce mercredi 15 mars s’est créé le Collectif pour la Défense de la famille MELKONYAN, qui a reçu une obligation de quitter le territoire français pour une expulsion le 25 mars 2017. Il est ouvert à touTEs.

Le Collectif proteste contre cette décision injuste de la préfecture pour une famille bien intégrée depuis 6 ans et dont les enfants de 8 et 5 ans+ sont scolarisés à Bourg les Valence et rentre donc pleinement dans tous les critères de la circulaire VALLS du 28 novembre 2012, permettant une régularisation sur le territoire français.

Le Collectif de soutien à Siranush, Simon MELKONYAN et leurs enfants appelle  les citoyennes et citoyens à venir manifester leur soutien :

LUNDI 20 MARS à partir de 17h devant la préfecture de Valence.

************************************************************************************

Nous invitons la presse et les médias à une conférence de presse

VENDREDI 17 MARS à 16h

Maison des sociétés, rue St Jean à Valence, salle 22 au 1er étage.

*************************************************************************************

Signer et faites signer la pétition ci jointe en fichier

cliquer:mmmhttps://www.change.org/p/martine-patoulliard-non-a-l-expulsion-de-la-famille-melkonyan?recruiter=586976480&utm_source=share_petition&utm_medium=copylink

**********************************************************************

Personnes à contacter :

Martine PATOULLIARD : 04 75 42 03 49

ASTI : 06 13 70 27 43

Krikor AMIRZAYAN : 06 19 58 00 42

 

12/03/2017

Soutien à Yeranuhi et sa famille Appel urgent !

Une mère de famille arménienne séparée de ses enfants et de son mari par une mesure d’expulsion.

L’ASTI de Romans appelle à un rassemblement de soutien devant la préfecture de Valence

Mercredi 15 mars à 17h

Yeranuhi est arrivée en France avec sa fille en 2011, fuyant l’Arménie où elles étaient en danger, et demandant le droit d’asile qui leur a été refusé malgré plusieurs recours, de même qu’à son mari et son fils qui les ont rejointes en 2012.

Yeranuhi ne peut pas être séparée de ses enfants et de son mari et se retrouver seule dans un pays où elle est en danger. La préfecture porte une atteinte grave au droit fondamental de Yeranuhi de mener une vie privée et familiale normale, et alors que rien ne justifie un tel éloignement. C’est assez de tant d’inhumanité. Elle doit pouvoir rester an France en toute sécurité et obtenir un titre de séjour.

Nous appelons donc à venir le plus nombreux possible devant la préfecture de la Drôme pour exiger le retrait de la mesure d’éloignement et un titre de séjour vie privée et familiale